Lâchez-moi

lu 72 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

J'en ai marre de tout, de tout le monde. Je n'avance pas dans mon travail, que je dois présenter vendredi devant la classe, et devant une prof qui souffle et lève les yeux au ciel toutes les trois minutes. Je trouve ça tellement scandaleux, personne ne lève les yeux au ciel pendant son cours, que je sache! Je suis loin d'être une personne confiante, surtout lorsqu'il s'agit d'oraux, alors là ça me rassure encore moins.
J'ai pleuré à la bibliothèque, en classe et dans le bus aujourd'hui, mais après tout qui n'en n'a pas besoin de temps en temps.
Je n'arrive pas à me calmer, si je pouvais juste tout abandonner, ne pas me pointer vendredi mais ça en viendrait à laisser mon groupe en plan, et bizarrement ma morale préfère me faire humilier devant la classe pour un travail raté que de déserter. Mes amis aussi intrusifs que mes pensées ont essayé de me rassurer, mais rien n'y fait, on dirait que je me donne en spectacle à force de craquer lorsque la situation ne s'y prête pas mais j'ai juste un contrôle pauvre de mes émotions.
Parfois la vie en fait trop, et ça me fatigue, je parviens pas à gérer la tension entre ce qu'il me faudrait et ce que je dois faire. J'en ai marre de ces contraintes, j'aurais préféré être un arbre ou un buisson, sans responsabilité.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • colombine
  • michigan
Partager l'écrit
colombine
colombine :

Vendredi, quand ce sera ton tour de passer devant cette prof, imagine là sur le "trône", ou encore une comme un ver. Ne ris pas, c'est une astuce que m'avait donné notre doc de famille quand j'étais ado tant j'étais terrorisée qd il fallait que je passe au tableau.
Ça fonctionne !!! J'ai aussi souvent utilisé le truc dans ma vie professionnelle.

Imogen
Imogen :
• modifié 20 sec. après

ahah, pas sûre que j'aie envie d'imaginer ça, ça pourrait être traumatisant. mais même si j'arrivais à passer devant la classe avec aisance, je ne suis pas sûre que ça suffise pour rehausser le contenu médiocre de ma présentation :(

Voyageuse-imaginaire
Voyageuse-imaginaire :

Etudiante moi aussi, et d'un naturel plutôt réservé et anxieux vis à vis de moi-même, je ne peux que comprendre et simplement tenter de te dire (ce qui ne sera possiblement assimilé que bien plus tard au fil de tes études) que... rends-toi juste compte que les élèves peu scrupuleux, n'ont pas si peur de passer à l'oral, de se "ridiculiser". Si toi, tu en as autant peur, c'est que tu te sais capable de bien des choses et en ce sens, en montrer moins que ce que tu vaux, te culpabilise. Sache que, quoi qu'il en soit, en vérité, tu en montreras plus que ce que tu penses montrer... Jamais tu ne te ridiculiseras pour un oral médiocre (dans le sens réel du terme = moyen), un oral que tu sais (toi seule) qu'il aurait pu être autre, être "mieux". Jamais tu ne te ridiculiseras car n'importe qui dans la classe le comprends; que ce moment est difficile, plutôt dérangeant, assez traumatisant (et ça c'est vrai pour tout le monde). Et puis pour la prof détestable qui nous fait cauchemarder de devoir passer devant elle... ignore-là au mieux ! Au mieux jette le moins de regard vers elle. Concentre ton regard sur une personne de confiance dans la classe ou que tu sais bienveillante. Sinon projette tes yeux sur une chaise vide (ça marche très bien aussi) et imagine pourquoi pas quelqu'un que tu apprécie (pour son humour, amour, bienveillance, etc etc). Respire. Ce n'est que quelques minutes à passer. Après ça ira beaucoup mieux. 
 
En tout cas je te souhaite beaucoup de courage et je t'envoie mille ondes positives ! tout mon soutien  ;)

Imogen
Imogen :

merci pour tes adorables mots. ça me fait chaud au cœur de les lire :) je vais essayer d'appliquer tes conseils et être moins dure avec moi-même. et oui, une fois le moment passé je me sentirai plus légère, c'est sûr ! en tout cas merci beaucoup pour ton soutien et d'avoir pris le temps d'écrire ces gentilles lignes :)