Réflexions méditatives

lu 116 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

- J'ai envie d'être numéro 1 dans la vie de quelqu'un. C'est bête, un peu naïf et surtout pas indispensable, j'ai une belle vie, de bons amis moyens. Mais je suis une gamine éternellement insatisfaite et je veux une personne préférée, et oui, ça me fait mal de ne pas être la numéro 1 de ma meilleure amie !

- J'ai pas vraiment envie d'expliciter, mais il y a une différence entre avoir une meilleure amie et pleins d'amis moyens, et d'avoir trois-quatre meilleurs amis, avec emphase sur le meilleur.

- Je déteste vraiment ne pas me sentir spéciale.

- Du coup, me relisant à l'instant, je constate encore que je régresse dangereusement, j'avais acquis une certaine sagesse voire maturité mais mes émotions me prouvent encore une fois que je ne peux pas me faire confiance en matière d'évolution.

- Le monde ne tourne certainement pas autour de moi mais je vois les choses à travers ma propre perspective, je suis clairement l'héroïne de ma vie alors je dramatise fois mille les peccadilles qui adviennent. Je suis consciente de ma chance et ça me rend d'autant plus égoïste.

- Je ne fais que me plaindre du fait que des broutilles me minent, mais je les laisse faire.

- Je m'isole beaucoup.

- Et je suis à cran. Parce que je ne me sens pas appréciée. Ça me rend agressive. Et par conséquent détestable.

- Du coup je ne me sens pas appréciée, on adore les cercles vicieux.

- Au moins j'ai conscience de mon problème. À savoir le fait qu'il n'y ait pas vraiment de problème mais que je me nourris de mélancolie alors je cherche, dans ma vie, ce qui va le moins et le laisse me bouffer de l'intérieur :) :) :)

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Hofstadter
  • colombine
Partager l'écrit
Vilon
Vilon :

Je ne sais mais cela m'a rendu triste, tu ne pourras pas voir puisque tu te le refusés (la question aveugle), mais comme tu es spéciale, au contraire !
Ça ne veut pas forcément dire que tu accumules des superlatifs, mais que tu as ta propre complexité, et lorsqu'on te lit, vraiment, on ne lit pas quelqu'un d'autre.
Prends le pour un compliment, ou un salut.

colombine
colombine :

Je crois que tes demandes sont légitimes, et pour une fois, je ne dirais pas que c'est une question d''age. Qui, de "normalement" constitué ne souhaite pas être le number one de quelqu'un ou de quelques uns ? Tu es simplement, sans doute, plus fragile, plus sensible que bcp d'autres. Et tu te poses bcp de questions, ce n'est pas un mal en soi, sauf que ça te perturbe.

Imogen
Imogen :

merci beaucoup pour vos mots, toujours rassurants. et ça me touche que vous preniez le temps de me les dire. et je pense que ça m'aide à aller vers cet état auquel j'aspire, où je ne me laisse plus envahir par mes incertitudes. alors encore merci !