Abbiamo tutti dentro un mondo di cose

lu 107 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

J'adore les 30 du mois parce que c'est comme des mini-anniversaires pour moi, et si en plus le mois se finit sur un 30 alors ils sont synonymes de fin et de renouveau. Je suis contente d'arriver en juillet mais ça va encore beaucoup trop vite et je n'ai pas encore réalisé que j'allais avoir vingt ans dans exactement trois mois. Malgré mon affection pour les anniversaires j'aime un peu moins vieillir. Avant je pouvais dire grandir mais je trouve que vingt ans c'est le moment où on commence vraiment à vieillir. Parce qu'on est adulte et que les enfants nous appellent madame et nous vouvoyent. J'ai envie de leur dire non!! je suis des vôtres!! mais ça serait un peu bizarre. D'ailleurs l'autre jour des enfants dans le train m'ont donné soixante ans, je veux bien la perception est tronquée quand on est gosse mais faut pas trop pousser mémé non plus, surtout quand il s'avère que je suis ladite mémé.

Sinon je profite de mes amis, tout le monde part en vacances en juillet, moi y compris. Alors c'est le moment d'enchaîner même si je n'ai pas vraiment eu de répit avec toute cette socialisation. Je ne m'en plains pas car malgré tout ça j'ai le temps de me consacrer à l'art et à la lecture (à titre de loisir et non d'obligation!) et mes journées sont remplies de productivité aussi frivole soit elle.

J'ai vécu quatre fois cette période à travers ce journal, juin 2014, 2015, 2016 et 2017, c'est maintenant la cinquième. Je ne me tiens que rarement aux choses, je suis quelqu'un qui abandonne vite des projets artistiques quand ils me submergent, d'où l'importance des fragments, et ici mon journal demeure. Mais d'un côté je peine à me détacher des choses aussi, un peu moins des gens je l'admets, d'ailleurs je dois avoir des bouts de papiers chourés à des restaus ou des brochures datant de 2016 encore dans un tiroir, à côté de tickets de train usés et cartes postales jamais envoyées.

Peut-être que c'est ma manière de garder une trace du temps et d'une jeunesse que je souhaiterais éternelle.

(Citation de Pirandello en titre au cas où on me censure ça veut dire que nous avons tous un monde [de choses] à l'intérieur)

6
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lolita01
  • Ritaz
  • colombine
  • Onyx
  • Vilon
  • Hofstadter
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !