Il y a des gens dont il est glorieux d'être haï

lu 147 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

J'avais entamé un écrit sur moi mais il y a bien assez d'écrits sur moi en fait. J'allais parler de mes vacances, et même si j'ai le droit d'aborder des sujets superficiels, les circonstances font que je ne peux pas moralement parler de moi.

Même si, bien sûr, je fais partie de ce macrocosme sociétal, j'ai des opinions. Bizarrement controversées, alors que j'estime que mes valeurs sont pures, ne menacent en aucun cas l'humanité de chacun. Seulement ce n'est pas le cas de mes parents et c'est émotionnellement drainant d'avoir à entrer dans des débats enflammés chaque fois que j'ai le malheur d'exprimer une opinion. Et quelle opinion ! En quoi "ça me révolte que des jeunes du même âge que moi n'aient pas les mêmes droits que moi" ou "je suis peinée de constater que l'on puisse séparer des familles délibérément" est une opinion à débat ? Pour moi, c'est logique. "Il faut respecter la loi". Se pose la question de ce qui est juste. Dans les années 40, la loi en vigueur c'était le nazisme et avant ça, y avait encore de l'esclavage. Venez pas me dire que les lois sont forcément ce qui est moralement correct.

Donc, mes parents me traitent d'anarchiste parce que je veux l'égalité. Bien sûr, pour ma propre santé mentale je peux me taire et les laisser faire. Ça éviterait de m'épuiser dans un combat qui semble perdu d'avance.

Sauf qu'il ne s'agit pas de moi. Il s'agit de tous les gens qui ont moins de droits que moi. Les gens qui n'ont pas mes privilèges (mon toît, ma nourriture, mais aussi mon accès à internet et le fait que je peux décider de ma vie, de ce que j'achète, de ce que j'étudie, de qui je fréquente. Tout ça, on ne s'en rend pas compte). C'est pourquoi je dois continuer à me battre. Utiliser mon privilège pour faire entendre ma voix. Parce que si on ne fait rien, rien n'avancera. Si les manifestants se posaient assis dans un champ, personne ne les écouterait. Alors il faut déranger (dans la mesure du respectueux - et pour moi le respect n'est PAS la soumission, mais est basé sur une entente mutuelle), il faut mener un combat. Être un Sisyphe heureux.

Je vais me battre jusqu'à ce que ma voix soit entendue. Et ça commence avec mes propres géniteurs.

4
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Dear poet
  • Elisa01
  • Onyx
  • Lolita01
Partager l'écrit
Onyx
Onyx :

Belle intégrité !

Imogen
Imogen :

merci ! c'est important de véhiculer ces valeurs-ci surtout en ces temps je trouve