Paresses printanières

lu 128 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

J'aime bien le mois de mai, quand il rime avec insouciance et légèreté. Avant je préférais avril parce que mai, c'était trop proche du stress de juin et je stressais avant qu'il y a du stress à avoir. Mais j'ai appris à changer de perspective.
Aujourd'hui était un jour spontané.
L'écrivain qui organise les ateliers d'écriture auxquels je participe depuis novembre m'a fait de beaux compliments sur ce que j'avais écrit aujourd'hui. Il le fait souvent d'ailleurs, c'est rassurant, sur mon potentiel. C'était le dernier atelier aujourd'hui d'ailleurs, ça va me manquer. Il nous a donné des livres, aussi, à faire passer entre nous. J'ai trouvé l'attention touchante et le concept sympa. J'en ai pris trois.
J'ai aussi acheté To The Lighthouse de Virginia Woolf et Hagseed de Margaret Atwood, deux de mes auteures préférées. Il faut se faire plaisir parfois, même quand on a déjà une vingtaine de livres à lire en un semestre.
D'ailleurs, il m'en reste cinq à terminer en moins de deux semaines. Faisable. Peut-être.
Je suis quand même un peu stressée, mais je refoule par un état perpétuel de déni. Mes examens sont dans moins d'un mois mais je ne me sens pas du tout concernée.
Ça viendra, pas grave. Juin aura son lot d'émotions (la fin du mois de juin est toujours signe de soulagement et de liberté).
Si ma vie était Jacques le fataliste et son maître, quelle fin je choisirais?

5
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lolita01
  • IamJulie
  • AngelHeart
  • colombine
  • Dear poet
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !