On s'a(b)ime

lu 226 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Tout est faux, faux, faux. Si faux.
C'est à se demander si l'image qu'on renvoie aux autres est plus importante que notre véritable intérieur.
Tu veux savoir?
On est tous fait des mêmes choses. Plus ou moins le même nombre d'os, d'organes, d'atomes, de matière. De cellules.
C'est de la science.
Il y a des gens qui, au nom de la science, véhiculent les théories les plus aberrantes qu'il m'ait été lieu de voir. Et je ne parle pas de fantaisie idéaliste.
Je parle de racisme. D'homophobie. De transphobie. De misogynie. D'abléisme.
Pourquoi on utilise la science pour justifier la haine?
On est tous fait des même choses.
Alors
Pourquoi est-ce que tu es mieux parce que tu es conforme à tous les standards d'acceptation occidentaux? Pourquoi (pourquoi) ce complexe de supériorité ?
Ça commence par l'idée qu'il existe des centres d'intérêts supérieurs. Parce que ce qui est populaire est vulgarisant. J'ai été comme ça. Je regrette.
On est tous fait des mêmes choses.
Mais on est tous uniques.
En vérité, ces centres d'intérêts devraient unir et non pas diviser. C'est si beau de partager des goûts, des valeurs, des idées. Les différences, quant à elles devraient être le sujet d'intérêt. De curiosité.
À partir du moment où ce que l'on fait n'a pas de répercussion néfaste sur quiconque, alors tout va bien.
Seulement... il y a tant de haine.
Je veux clarifier quelque chose : on ne peut pas être raciste envers les blancs, tout comme on ne peut pas être sexiste envers les hommes. Et ne me lance pas sur les termes ridicules de "meninisme" ou "hétérophobie". Le racisme et le sexisme sont basé sur un système d'oppression.
Bien sûr, il y aura de la haine. Blanc, noir, latin, asiatique, homme, femme, gay, trans, musulman, juif, aveugle, sourd, unijambiste, autiste et j'en passe.
Mais en tant que personne privilégiée dans un pays occidental développé, je pense qu'on a pas trop le droit de s'étaler sur ces questions d'inégalités. Car oui, nous ne subissons pas ces inégalités.
Je n'essaye pas de dévalider les problèmes de privilégiés car évidemment, il y en a. C'est vrai, on a le droit d'être triste. Tout le monde ressent la tristesse. Encore quelque chose qu'on a tous en commun.
Alors pourquoi ? Sachant qu'on a tous ce sentiment en nous, pourquoi, en tant que privilégié, de notre position, on ne fait pas quelque chose ?
Bien sûr je suis fière de faire partie d'une génération relativement engagée. On fait ce qu'on peut. Et c'est peu. Oui. On ne sait pas en faire plus. Ça m'échappe.
Le problème, c'est qu'à côté, il reste des gens qui votent pour des Marine et qui insultent les gens d'une origine différente. Tu le crois, ça, qu'il y a des gens qui veulent refuser l'accès à des droits basiques humains à d'autres HUMAINS ? Je suis dépassée. Par ce que je ressens et face à mon impuissance.
"La haine ne dérive pas de la religion. La haine dérive de la peur" (Skam)
Peur de l'autre. C'est triste le terme "étranger". Y a rien d'étrange. On est tous fait des mêmes choses.
J'arrive pas à structurer ce que je dis parce que ça me boulverse pas mal. C'est un peu un florilège de pensées et j'essaie pas de prouver quoique ce soit, même si je pense que ça ferait du bien à certaines personnes de réfléchir.
Chaque chose qu'on dit, fait, compte. Chaque pensée haineuse véhiculée est un pas de plus vers la décadence. En vrai, l'histoire ne se répéte pas; l'histoire reste la même.
J'aimerais bien qu'on apprenne de nos erreurs, qu'on avance tous ensemble vers un avenir meilleur. Vers la paix.
Seulement c'est pas avec ces discours idéalistes que les choses vont changer.
Bref, je l'ai dit, je suis impuissante et c'est l'objet de ma frustration depuis un moment. J'attends pas d'explications, je sais déjà, j'ai juste besoin de déballer tout ça, j'essaie encore de comprendre. Me comprendre mais surtout comprendre les autres.
C'est d'ailleurs difficile de mettre des mots sur ce qu'il y a dans ma tête.
Je devrais publier ça en privé mais j'ai quand même envie de provoquer des réactions, même si je suis trop fatiguée pour réfléchir à une quelconque réponse argumentée.
Tout est dit. Peut-être pas en fait, y a tellement de choses que j'ai dû omettre. Le principal est là. Pour plus d'explications, j'invite les intéressés à lire mon œuvre autobiographique, sortie le 32 février 2024. Plus sérieusement, j'espère écrire ce livre, un jour. Deux livres en fait. Un roman et un essai. Ou un roman qui transmettrait mes valeurs. Peu importe.
J'espère que l'écriture sera un moyen de marquer, et d'aider les gens à ma manière. C'est un peu égoïste, écrire pour se débarrasser de la culpabilité liée à ma propre faiblesse, ce manque de pouvoir. Peut-être que j'arriverais à me convaincre qu'il s'agit d'un acte désintéressé.
C'est ridicule.
Tout est faux, faux, faux. Si faux.

5
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Bulle22
  • hapiness
  • Kayx
  • SundayMorning
  • Elisa01
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !