We used to play pretend

lu 385 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Envie d'écrire envie de dormir envie d'arrêter de penser envie de rire envie de pleurer envie d'expérimenter envie de vivre envie de mourir envie de rien envie de tout. Basique, certes. Mais je n'ai rien de plus à proposer qu'une faible représentation de l'adolescence sous ses plus vastes formes.  Sérieux, j'ai 16 ans et j'ai l'impression d'avoir vécu une vie entière.  Je vais finir comme Rimbaud, à estimer avoir fait le tour à 21 ans et prendre ma retraite anticipée. Bon je suis pas encore au stade où une longue barbe de sage me pousse au menton mais psychologiquement on en est pas loin.

Si ma vie avait été une sitcom à bas budget retraçant mon parcours scolaire d'adolescente paumée, où chaque année correspondrait à une saison ça aurait donné quelque chose du genre:

• Saison 1 (2012-2013): dépressive et mentalement perturbée enchaînant les tentatives de suicide ratées et ayant du mal à socialiser et à trouver sa place dans la faune sauvage scolaire

• Saison 2 (2013-2014): moins dépressive mais toujours aussi instable mentalement, mais essaie toutefois d'arranger son cas+trouve l'amour à la fin de la saison

• Saison 3 (2014-2015): après avoir trouvé l'amour, le perd, le retrouve pour finalement le reperdre et retour à la case départ "QUEL EST LE SENS DE LA VIE" avec quelques amis en prime et une bonne dose de confiance en soi en plus et un meilleur, bien meilleur goût en matière de musique

• Saison 4 (coming soon): comment survivre à sa dernière année d'études secondaires dans la même école que son ex avec pas d'amis et pas de motivation

Bon pas sûr que ça fasse un carton mais disons qu'avec une bande son qui déchire (du genre alternative music playing on stereo) on pourrait avoir un certain succès. Je devrais écrire un bouquin. 

Bref, tout ça pour dire que l'ado trop spéciale que je croyais être avec mes idées utopistes, révolutionnaires et torturées n'est rien d'autre que d'une banalité alarmante. Je suis un cliché flagrant, c'est triste à avouer. Je garde une singularité d'esprit et une tragédie profonde à être incomprise et mal-aimée mais je reste d'une monotonie accablante. Ça fait longtemps que j'avais plus fait un écrit de ce genre. Raconter mes journées c'est sympa mais il n'empêche que ça reste la chiantitude incarnée. Je prétends pas que cet écrit remonte le niveau mais ça fait du bien de varier un peu. 

Bref, je compte pas faire plus long qu'un morceau de Guns'n'Roses alors je vais achever mon monologue interminable sur une note même pas originale parce que je suis même pas capable de penser à un truc drôle.  Et moi qui prétendait avoir une imagination débordante. Si ça se trouve c'est vrai que plus on grandit plus on est confronté à la triste réalité.  C'est peut être pour ça que j'ai le pessimisme qui me colle à la peau.

9
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Brave
  • Smoking Brain
  • Yoona
  • AnnaGrey
  • Brum
  • Sorrowjoy
  • Ayano
  • Aurora
  • Emma Fairy Dust
Partager l'écrit
Sorrowjoy
Sorrowjoy :

Immi' je suis sûre que tout va s'arranger et n'oublie pas que dans les sitcom c'est toujours une happy end :') !

Imogen
Imogen :

ahaha j'admire ton optimisme, j'espère que tu as raison! merci :3

Sorrowjoy
Sorrowjoy :

@Imogen : Saison 18 : Imogen assise sur son yacht retrouve son ancien journal : " AHAHAHAHA effectivement c'est une happy-end !"  *rire enervant du public*

Imogen
Imogen :

je te nomme productrice en chef de ma future sitcom! t'as des idées de génie (un yacht et une happy end huhu merci) *applaudissements* *générique de fin*

Emma Fairy Dust
Emma Fairy Dust :

Tout va s'arranger.. tqt! On t'aidera c'est cool aussi. :-)

Imogen
Imogen :

ahah merci j'espère Mama <3