Kitchen Sink ou l'écrit sans intérêt qui n'a aucun sens

lu 476 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
cette image aussi n'a aucun sens COMME CE QU'Y A DANS MA TÊTE

cette image aussi n'a aucun sens COMME CE QU'Y A DANS MA TÊTE

J'ai beaucoup réfléchi, je savais pas vraiment comment commencer cette écrit, alors voilà: crise émotionnelle, intense réflexion existentielle et violente angoisse. C'est un peu ce qui m'a poussé à venir écrire là maintenant. J'ai réfléchi, beaucoup. Au genre humain, à l'adolescence, à la vie, au cerveau, à l'espace. À toutes ces choses qui me bouleversent un peu. À ma fâcheuse tendance à aimer trop ou trop peu, à varier entre les extrêmes et enchaîner les paradoxes.  J'ai dû procéder à une réelle introspection pour en venir à toutes ces conclusions. J'ai tellement de choses à dire mais j'y arrive pas, j'écris mais ça se rapproche jamais suffisamment de ma pensée, éternelle insatisfaite que je suis. "Si tu veux arrêter de te torturer l'esprit, n'y pense juste plus", ce que je peux haïr cette phrase putain. Comment on est censé arrêter de penser? La logique atteint son comble là bravo.

Le pire c'est qu'y a des moments où je me sens unique, spéciale, mais en fait y a rien qui me différencie du plus commun des adolescents. J'expérimente tous les stades possibles et inimaginables de la vie de l'ado de base, et j'ai pas encore décidé si c'était une bonne chose ou non. J'aime pas être normale et en même temps si, putain j'arrive même pas à penser correctement, à écrire correctement, à enchaîner les phrases dans un français correct, ça me frustre.

Cet écrit est brouillon, ce qu'il y a dans ma tête est  brouillon, j'aime pas le désordre putain. 

Bon, je me ressaisit. J'ai dit trois fois putain depuis le début de cette chronique déflagratrice alors on va dire que j'ai épuisé mon quota d'insultes pour le mois de mai. Oh. On est en mai putain .

J'aime pas la notion de temps, je voudrais pouvoir la contrôler, parce que j'aime bien avoir tout sous contrôle, mais là ça me frustre. Tout m'échappe en ce moment, je voudrais pouvoir trouver un intérêt, un but à mon existence. Mon évier de cuisine. Écoute Kitchen Sink de Twenty One Pilots et tu comprendras.

Bref, c'est quoi mon évier de cuisine, c'est quoi cette "chose" qui n'aura de signification que pour moi? C'est quoi mon secret? C'est quoi le sens de ma vie?

Je veux trouver mon kitchen sink.

Entre temps je suis là, à ruminer le passé et à enchaîner déboires sur déboires de ma plate vie sentimentale. Dans quel but? J'en sais rien. Pour rien. C'est ça qui est marrant avec la vie, on sait pas vraiment pourquoi on fait tout ce qu'on fait.  Ce que j'essaie de dire n'est même pas cohérent, et ça me trouble. Je devrais être capable de me comprendre et analyser ce que j'ai dans la tête mais non, l'adolescence (et sûrement la vie en général en fait) est faite de doutes, d'incertitude et d'incompréhension et je sais plus où j'en étais. J'ai sûrement encore trop divagué j'crois. P O U R Q U O I ÇA VEUT RIEN DIRE

7
+1
Ils aiment cet écrit :
  • AnnaGrey
  • Ayano
  • mandinee
  • RenarDeau
  • Emma Fairy Dust
  • PerleBlanche
  • Yoona
Partager l'écrit
PerleBlanche
PerleBlanche :

Aaaaaaah, les pensées, ces trucs et ces machins qui s'entrechoquent dans ta tête parfois au point de te faire mal...
C'est difficile de s'en débarrasser...

Imogen
Imogen :

je dirais même impossible ahah :(

PerleBlanche
PerleBlanche :

Une vraie maladie^^
Perso, j'écoute de la musique pour me calmer dans ces moments là. Ça me permet de m'évader.

Imogen
Imogen :

pareil :p mais après c'est la que tu tombes sur une chanson à haute teneur existentielle qui te fait encore plus penser à la vie ahaha

Emma Fairy Dust
Emma Fairy Dust :

Ooooh! Momo. C'est dur de se débarasser de toutes ces pensées pas vrai? Bonnes ou mauvaises d'ailleurs. Mais tu sais que je suis là quand ça va pas. Tu peux m'appeller, m'écrire, me snapper. Tu sais bien que je t'aiderai, t'écouterai, te lirai avec plaisir. Je sais bien que tout n'est pas forcément facile dans ta vie. Dans la vie de personne d'ailleurs. Mais essaie de voir le bon côté des choses un maximum. Et même si c'est dur, pense à tout ce qu'il y a de bien. Fait ce qui te semble bon et prend du temps pour toi où tu ne penseras pas. Si tu veux rire: ris. Si tu veux pleurer: pleure. Si tu veux courir: court. Fait tout ton possible pour être toi, pour être bien. Pour être HEUREUSE. Je sais bien que c'est pas évident mais on est là. On t'aidera au maximum. Et puis... on t'aime nous, alors souris! <3 :)

Imogen
Imogen :

Mamaaaa t'es la meilleure de toutes les biches du monde, oh mon dieu. Je le redirai jamais assez mais QU'EST CE QUE JE FERAIS SANS TOI ahah! j'avais juste besoin d'extérioriser tout ça, parce que ça fait un petit moment que c'était dans ma tête et que je savais pas comment le formuler. bref bref, merci pour tout, je suis aussi là pour toi à n'importe quel moment, si tu as besoin de parler ou juste pour qu'on se tape des délires de barakesses de kermesse. <3 :D

AnnaGrey
AnnaGrey :

Tu vas rigoler mais quand j'ai lue ton écrit j'étais en train d'écouter Kitchen Sink, c'est pas du tout fait exprès.
Enfin bref, je te comprends tout à fait, j'ai jamais réussie à faire le trie dans ma tête et j'aime avoir le contrôle de tout alors quand il s'échappe tout dérape.

Imogen
Imogen :

ahaha, comme quoi ^^ ouais ça craint pas mal comme situation, j'espère qu'on finira par arriver à mettre de l'ordre dans tout ça!