Pourquoiiiiiiiii ?

lu 83 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

L.A.C.

Ces derniers temps, je me rends compte d'une chose. Même si C. me manque, que parfois je pense à L., et bien.. je pense de moins en moins trouver chaussure à mon pied.
Je pense savoir pourquoi. Pas assez beau. Trop ''particulier'' comme j'entends souvent. Ceci dit, quelques pas en sautillant dans la rue suffisent. Trop exigeant sûrement également.
Immature sur certains points, mature sur d'autres. Et j'en passe pas mal.
Je ne cherche plus vraiment depuis un moment. "Elle", ne m'aurait pas convenu. Bien qu'elle soit gentille,etc.. trop différent.

Et..LT... C'est tout bête mais le manque d'investissement, ça a changé un truc. Ça me donne moins envie de m'investir. Plus de me protéger. Pas forcément de me confier autant qu'avant. Et pourtant.. je voudrais lui parler comme avant.
Je crois tout simplement que, je souhaite que la personne s'investisse autant que moi. Sachant que je m'investis de moins en moins au fil des années, par prudence, et que cela reste trop.. C'est vraiment dommage.
Ceci dit, LT., on s'entend bien. Très bien. J'aime bien nos appels, c'est naturel, tu sens que le truc vient directement. Mais, je suis redescendu sur Terre. Protection. Après tout, je sais ce qu'elle perd. Et puis tout est clair depuis le début. C'est juste un souci avec moi-même je suppose. Et puis je suis son ami, ça s'arrête là, c'est pas comme si j'étais amoureux. Même si, elle me plait. Mais le truc du manque d'investissement, même si on se doit rien bien entendu, et que chacun agit et réagit comme il/elle veut.. Et bien ça m'a freiné. Je sais qu'au final on se verra jamais plus.
Et de moi-même, sincèrement... j'en ai moins envie. Alors que j'adore sa personnalité.
Mais n'étant pas sur de l'implication, l'importance de notre relation.. Hmm. Je crois que je parle pas mal de LT ces derniers temps.
Ça me touche plus que prévu peut-être.

De toute manière ça marcherait pas. Bref. J'te laisse, je sais qu'au moins c'est une bonne amie. À moi de me protéger, voilà tout.
Bises L.A.C.

P.S:Et elle a d'autres chats à fouetter.

4
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lolita01
  • Agent conversationnel
  • colombine
  • Estelle ludmilla
Partager l'écrit
Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Normal de se protéger à force de souffrir.
Parfois laisser venir sans se poser de questions peut être bien aussi, même si les filles sont souvent prise de tête en général ( au lieu de savourer l'instant present)

Hofstadter
Hofstadter :

Oh, les femmes prises de tête, c'est plutôt loin de me déranger, au contraire, je préfère plutôt qu'une sans histoire maos qui cache son jeu. Vive les femmes compliquées.
Mais laisser venir sans se poser de questions, c'est quand même assez compliqué.

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Votre commentaire me fait sourire. C'est la première fois qu'on garçon préfère les femmes prise de tête .
Je n'ai malheureusement jamais compris mon sexe et n'ai pas le fonctionnement " classique " féminin, je ne peux que compatir aux déboires des garçons.
Si seulement d'autres pouvaient penser comme vous ce serait plus simple je crois.

Hofstadter
Hofstadter :

Oh non, je ne suis pas le seul ahah.
Qu'est-ce que c'est que le fonctionnement classique féminin selon vous ?
Hmm, pas sur, sinon je serais déjà en couple depuis longtemps. (Quoique.. de toute manière un couple n'est pas vital pour être heureux. Et puis déjà il faudrait pouvoir discerner les femmes des filles ahah.

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Le fonctionnement classique féminin Est de vouloir être en couple et d'exiger la fidélité absolue.
Bien d'accord un couple n'est pas vital pour être heureux c'est même le contraire parfois.
Discerner les femmes des filles? Une femme assume totalement sa féminité et ce qu'elle est.

Hofstadter
Hofstadter :

Ah, vu comme ça, je suis tout à fait d'accord pour le coup, mais si sortir du fonctionnement classique vous convient, c'est une bonne chose !!
Oulah oui, le nombre de personnes malheureuses en couple, mais le restant par peur de la solitude.. S'aimer soit-même avant tout aide déjà pas mal à se sentir bien.
Pas mal de filles assument leur féminité et ce qu'elles sont, mais cela ne fait pas d'elles des femmes, enfin de mon point de vue (qui n'est pas parfait bien entendu !). Une femme sait aussi ce qu'elle veut, ce qui est bon pour elle (Je me trompe ?), enfin les filles sont filles et non femmes parce qu'elles assument ce qu'elles sont envers elles-mêmes mais pas vis-à-vis des autres. Enfin, je pense.
 

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Intéressant comme point de vue! Je n'aime pas pour moi le mot femme , sans doute parce que je suis depuis toujours femme enfant. J'ai toujours assumé être ce que je suis, ne pas avoir besoin de promesse ou de protocole pour aller ai bout de mon désir.. J'assume vis à vis des autres, on adore ou me deteste et depuis toujours.
Totalement en accord avec votre phrase sur s'aimer soi même jajouterai que cela permet d'aimer la solitude et de ne pas être en couple pour ne pas être seul.
Comme tant de gens.

Hofstadter
Hofstadter :

Qu'est-ce qui vous fait penser que vpus êtes une femme-enfant ? (A moins que la suite du paragraphe était justement l'explication complète ?)
Entièrement d'accord ! D'où d'ailleurs le fait que je me pose des questions au lieu de juste laisser venir. Du moins en partie.

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Lol, on me l'a toujours dit en plus d'aimer tout ce qui est pour enfant. Je peux jouer à ka Barbie des heures et oublier le temps. J'adore les dessins animés, plein de choses inavouables

Hofstadter
Hofstadter :

Je vois. C'est bien d'avoir gardé une âme d'enfant, il en faut en soi, sinon on se prend vite au sérieux ! Le mélange des deux doit être drôlement appréciable !
Aaahh les dessins animés je comprends, c'est de tout âge ahah !
C'est loin d'être inintéressant ce que vous dites, en tout cas ça me donne matière à réfléchir.

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Hofstadter, je vais vraiment finir par croire que je suis source multiple ( de reflexion pour vous)

Hofstadter
Hofstadter :

Oui, déjà rien que par le thème de la femme-enfant ! Enfin, peut-être que ces
questionnements seront brefs, mais ça, ce sera avec le temps que je pourrais le dire ! Mais tout de même merci !

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Je suis ravie Hofstader
Ne pas oublier les extrêmes chez la femme enfant si c'est un thème d'étude.
Capable de forces insoupçonnées.

Hofstadter
Hofstadter :

Un thème d'étude personnelle
, enfin en rapport à ma propre vie pour le coup, mais les extrêmes.. Point à rajouter. C'est quand même assez marrant ces coïncidences, ça colle assez bien avec ce qui m'attire et sur moi-même, enfin beaucoup de "moi je" là.

Forces insoupçonnées comme ? ( Si ce n'est pas indiscret bien entendu.)

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

On est là pour les moi je, ça fait du bien.
Forces insoupçonnées par exemple on s'attend pas à ce qui ne femme enfant traversé des périodes difficiles sans en faire de drame, force morale sur tout. Capacité à réagir, résilience

Hofstadter
Hofstadter :

Pas toujours mais ça arrive oui !
Ah, respect, toutes les femmes-enfants n'en sont pas toutes capables !
Après les coups de mous arrivent aussi, les faiblesses également, le tout est de ne pas se laisser trop atteindre, l'idéal étant de ne pas être atteint du tout.

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

On est de moins en moins atteint au fil des expériences et des années.
Je crois en la résilience telle que Boris Cyrulnick la trouvé. J'adore ses livres qui m'ont porté.

Hofstadter
Hofstadter :

Ça c'est totalement vrai !
Alors là par contre.. Je ne connais que de nom.
Personnellement c'est ceux de Bernard Werber !

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

J'aime beaucoup son univers à Werber.
Cyrulnick est psychiatre et " père " de la résilience.
C'est lui qui a expliqué pourquoi certains humains qui ont vécu des traumas lourds sont " intacts " , sans pathologie quand d'autres sont en psychiatrie pour un vécu bien moins lourd.

Hofstadter
Hofstadter :

Sa manière de construire ses livres surtout !
D'accord ! Tiens, pour le coup, c'est du à quoi ?

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Question de nature et de façon d'encaisser le vécu, les choses, pour faire simple et shematiser.

Hofstadter
Hofstadter :

Merci de l'explication en tout les cas !!

Estelle ludmilla
Estelle ludmilla :

Avec plaisir. Ses livres sont très accessibles pas du tout en jargon médical.