Parlons de C. Encore et toujours.

lu 138 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Salut L.A.C.

Ca a regrossi un peu. Je surveille toujours de près. "Au cas où." Le ventre va bien, l'oeil gauche tiraille comme d'habitude le soir.
Aujourd'hui j'étais tout seul jusqu'à environ 17h20. J'ai bossé toute la journée, la radio pour seule compagnie. C'était bien ! J'espère avoir avancé assez pour demain !!

C'était quel nom l'amulette d'Arthur ? Les souvenirs sont flous, mais c'était un truc comme "Plus je vieilli, plus je ferme ma gueule." Dans le genre. Et ben ça correspond pas mal mine de rien. Je parle, je ris, et le soir, je suis assez terne. Dans la journée, je parle peu de choses "importantes". C'est pas utile, je ne suis pas souvent compris. pas quand dans les paroles, dans les actes aussi. Un truc tout con ce soir. On a mangé des pommes de terre. Bon, comme une andouille j'ai oublié d'enlever la feuille de sopalin avant le four. Du coup y'avait des bouts partout au fond. Et dans mon assiette j'en avais mélangé avec les patates. Au lieu de les enlever les petits bouts, je les ais mangés. Je veux dire, je machonne et mange mes stylo bics depuis si longtemps, un peu de sopalin ben.. y'a plus grave. Enfin bref c'est con.

Ca fait.. presque un mois que je n'ai pas joué avec Toto. C'est bizarre, je n'ai pas forcément envie, alors que le jeu est pas trop mal, avec lui on se marre comme à notre habitude, mais..Je ne sais pas. J'ai envie.. de plein d'autres choses. Faudrait que je continue la préparation quand même. Et au fait, l'inconnue, j'ai envie de lui parler. Je le ferais pas parce que j'me connais, je vais me sentir stupide.
Et puis de toute manière hein..

Point positif de la journée, j'ai été productif je pense.
Mes pensées sont en désordre. Je veux dire, encore plus qu'à la normale. Je vais continuer à écrire ce qui vient. C. me manque. Mais..je ne sais toujours pas comment agir. On va dire que c'est en partie une question d'égo. Je ne m'en suis pas rendu compte avant. Penser qu'à ses yeux, je pouvais être aussi important qu'elle l'est. Grave erreur. Je pense qu'elle est sans doute plus honnête avec lui qu'avec moi. Et j'me rend compte que ça me fout les boules. Pas de question de sentiment amoureux j'te rassure. C'est.. en fait je ne suis surement qu'une banale relation à ses yeux. Très certainement. Un "ancien prétendant" de plus. Je sais qu'elle a toujours été courtisée. Tu sais ce qu'on dit ? Les jolies femmes aiment qu'on leur parle de leur intelligence. Les femmes intelligentes de leur beauté. Elle ne s'est jamais trouvé canon. Mal à l'aise avec son corps. De ce que j'en ai décrypté bien sur. Et ça peut être erroné. En fait ça m'énerve tout ça. J'ai passé l'âge de jouer à ces gamineries. T'es franc, t'es pas franc, faut choisir et s'y tenir. Je me suis tenu. Ben tiens, pas tout le monde. "Pas prête à en parler." Pas prête pour se voir. On s'est pas vus depuis...si longtemps. Et elle qui se protège tant des hommes, en six mois elle a su le voir. Bref. C'est ce rapport là qui m'énerve en partie. Très sincèrement, j'ai un peu peur. Parce que je ne sais pas où j'en suis vis à vis d'elle.

Elle me manque cruellement. Mais ça n'est pas réciproque. En tout cas pas autant.
Tu sais souvent on me parle du fait que je suis célibataire. Mais je le suis car je ne veux pas de quelque envers qui je ne ressens seulement que de l'amour. Celle qui partagera ma vie si cela doit arriver, ce sera ma meilleure amie, mon amante, mon amour, ma confidente, réciproquement, tellement plus, sans être dépendants.
Et en fait, bah y'a pas beaucoup de monde qui rentre dans cette case.

Tu sais, L. j'ai toujours pensé qu'elle plairait à ma famille.
Tu sais, C. j'ai toujours pensé l'inverse. Elle ne plait à personne de mon entourage. Entier. Enfin de ceux qui en ont entendu parler. Au final peu de gens. Je parle rarement d'elle de toute manière. Ceci dit j'me rattrape bien ici ahah !! Et pourtant, je peux passer au-dessus de ce que je ressens pour elle.
Bref. Je dois continuer à réfléchir.

C. me manque. Je le répète. Mais c'est vrai. Depuis des années. Et pourtant je pourrais bien ne pas revenir cette fois. Et pourtant, je pense qu'elle ne reviendra pas. Cela serait logique. Je ne la gênerai plus. Elle a quelqu'un. Ce serait logique. Et pourtant quand je bois (c'est rare mais.. ça arrive encore une ou deux fois pas an les mises à l'envers.), elle s'inquiète. Bref.

Je divague trop. Bref.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Philophobia
  • Agent conversationnel
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !