Suite de mon écrit pour toi C.

lu 162 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Ce qui me blesse au plus profond de mon âme, c'est de voir qu'une nouvelle fois, tu me demandes des choses que tu n'es pas capable de faire toi-même. Que tu me mentes. Tu sais que je hais le mensonge. Tu m'as menti. Le fait que tu n'aies pas de temps pour se voir depuis deux ans, mais que pour An. et plus récemment Al. tu en aies eu, ça me blesse aussi oui. Soi-disant tu souhaitais réellement me voir mais notre emploi du temps est très chargé ? Quand on veut on peut. La preuve tu as pu voir Al. Et pourtant ton emploi du temps est chargé. Et tu savais que j'étais prêt à faire la route pour ne serait-ce que prendre un café avec ma meilleur amie. Ah, oui, tu ne savais pas depuis le temps que la seule réelle meilleure amie que j'ai eue c'est toi ? Que notre relation à quelque chose en plus de l'amitié, sans être de l'amour, mais un lien existentiel, d'âme-à-âme ? Et bien je te l'annonce, c'est le cas.
Tu comprends mieux pourquoi je vais mal ? Mettre mes sentiments de côté à été dur mais je pense t'avoir prouvé que j'arrivais à le faire. Je n'ai pas mal agi.
Que vas-tu faire ? Fuir comme il y a quelques années ? Essayer d'arranger les choses ?

Ca fait 9 ans qu'on se connait. Plus d'un tiers de notre existence. Ca commence à faire un petit moment. On a traversé des phases d'amour. D'amitié. Des deux réunis. J'ai du enfouir mes sentiments. Très bien, j'ai fini par survivre à cette épreuve après avoir failli y passer. Je ne fais confiance à personne. Pas même à moi-même. Sauf à toi. Et tu es en fin de compte, la personne qui me mens. Qui trahi mon honneur. Ma confiance en toi.
J'ai fais beaucoup pour que notre amitié fonctionne. Vraiment beaucoup. Depuis deux ans, on s'entendait à merveille. Chaque coup de téléphone était joyeux, chaque message empli d'une profonde amitié. D'une fierté. Je le foutais dans la gueule à Matthieu. J'arrive à cacher ma souffrance aux autres, alors il en a un peu rit quand je lui en ai parlé. Mais sans plus. Parce que d'ordinaire je ne parle pas de toi. Je ne parle pas des personnes importantes. Elles savent qu'elles le sont. Même si mon entourage dans son entier est contre elles.

Je te demandais un peu de ton temps. J'avais besoin de te parler. De te poser des questions. De comprendre. Oui, de comprendre principalement.

Tu es tombée dans le gnan-gnan. Quand tu me remerciais de comprendre alors que le reste du monde ne comprenais pas que tu n'aimais pas les choses gnan-gnan, les histoires d'amour à la con et compagnie, c'était vrai ? Quand as-tu changé d'avis ? Comment le processus s'est fait ? Comment l'as-tu rencontré ? Comment ça a évolué ? Qu'avez vous partagés ? J'aurai tellement aimé suivre votre histoire de temps en temps, tout comme tu suivais la mienne avec Ma.. Tout comme le fait que j'ai été honnête à 100%... Ca aurait été bien..Regarde une chose..Ton ex je l'ai toujours méprisé.. Cet homme là, je te l'ai dis, il a l'air gentil..Vraiment, j'aurais été heureux que tu me partages tout ça, comme toi tu me l'as demandé..

Je te demanderais.. C. pourrais-tu me faire comprendre tout ce que je ne comprends pas depuis tout ça ?

Bref, L.A.C..Comme tu le vois, ça ne va vraiment pas..Heureusement, j'ai appris au fil des années à bien cacher tout ça. Personne ne le verra. J'ai besoin de ma meilleure amie. Qu'elle me fasse comprendre pourquoi elle m'a menti. Sur la personne qu'elle était. Ce soir, un bout de mon âme se fissure. Il suffit de peu pour qu'il s'en aille de les méandres de Terra Incognita.

Bonne soirée, signé d'un être humain qui pense, et espère être un être de conscience 5, et qui sait, peut-être un 6.

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !