Yop! Au final j'ai un titre: "Notre mois et demi" et bien plus.

lu 238 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Salut L.A.C! 

Je t'avais dis que je ferai certaines choses, mais je n'ai que peu de temps à moi ces derniers jours. Bonne nouvelles quand même! On a l'appart' c'est sur! Je fais le loca-pass. On emmenage le 1er avec M. logiquement.

Sinon, j'essaye de ne pas me prendre la tête par rapport à certaines choses ou personnes. Enfin ça marche tout le temps à part pour C. et L. (depuis le temps tu as du le comprendre!)

Ce soir j'ai envie de te parler un peu de ce mois et demi de vie commune avec L.

L. me manque. Tu sais à ce moment précis..J'aurai surement été papa. Notre bébé serait né dans cette période. Alors forcément, ça me rend triste. Parce que ce n'est pas le cas. Oui je sais, on est jeunes, on avait pas les moyens, etc... Mais j'aurai bougé mes fesses sans arrêt, car j'aurai eu des personnes qui comptaient sur moi. Et vu que c'était avec L., sincèrement, j'en avais envie de cet enfant. Si ce n'avait été que de moi, je l'aurai gardé. Mais ce n'était pas moi qui le portait et qui souffrait physiquement. Alors je lui avais dis dès le départ, que on serait deux à choisir, mais que son avis importait plus que le mien, je trouvai ça logique. Tu sais on en a chié. Elle a souffert. Pendant plusieurs semaines, elle ne mangeait pas grand chose, c'est moi qui lui donnait la becquée. Elle ne pouvait pas trop trop bouger de son lit à certains moments (Elle avait des maux de ventre très très douloureux.) C'est moi qui l'amenait aux toilettes. Je m'occupais de pas tout ce dont je pouvais m'occuper. Quand elle allait mal, j'essayai de lui remonter le moral. Ca marchait je pense. Elle m'a avoué il y a quelques mois, que après l'avortement, elle aurait aimé que je reste encore pas mal de temps avec elle. Mais elle a pensé à mes examens. Alors sur le moment elle m'a dit que c'était bon. J'ai du resté une dizaine de jours après que le bébé se soit envolé. Ce n'était pas suffisant. Mais elle ne voulait pas que je reste plus longtemps. Elle pensait que je m'ennuyai chez elle, que ça me gonflait, et que je n'étais pas du tout heureux. Elle me l'a aussi avoué il y a quelques mois. Mais jamais sur le moment elle ne m'a posé la question: " Es-tu heureux avec moi ?" Jamais. Elle ne pouvait onc pas savoir mes pensées, qui étaient très éloignées de ce à quoi elle s'attendait apparemment.
Je crois qu'elle m'a pris pour quelqu'un d'ordinaire. C'est peut-être prétentieux mais je ne me pense pas ordinaire.
Avant, je n'avais qu'un regret. Maintenant j'en ai deux.
Mais je crois que cet enfant, c'est ce qui nous a brisé. Ce qui a brisé son amour envers moi. C'est ce qui a signifié le début de la fin.

A cause de tout ça, je hais cet enfant et je l'aime plus que tout au monde. Mais ce mois et demi, jamais je ne le regretterai. On était bien, quand on était ensemble. Les gens oublient vite, ils oublient bien vite. Beaucoup trop vite. Je dois surement te paraitre paradoxal quand je te parle de L. de cette manière alors que je te parle de C. d'une belle manière aussi. C'est comme ça. Ca me dépasse.

L. et C. me manque, c'est peut-être débile, mais si un jour j'ai une infime chance e voir l'une ou l'autre revenir dans ma vie, crois-moi, je ne pense pas la louper. 
Bisous L.A.C.

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Invincible
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !