Le week end dernier.

lu 290 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Re L.A.C.

Me voici donc fin prêt à te raconter ce week end.
Tout d'abord commençons par dire que depuis un an je n'étais sorti que 3 ou 4 fois. Et que je n'avais bu qu'une fois. Me saoûler est une pratique que j'aime, c'est pas automatique bien sur, mais une fois de temps en temps, je le fais, ça me permet d'oublier pendant un moment. De tout oublier. Et crois-moi, ça me fait du bien.

Cela fait 3 week end d'affilé que je sors et ce week end qui arrive, re-belote!

C'est le premier des trois week end où j'ai bu. (celui qui vient de passer.)

Je sais que L. n'aime pas quand je bois, mais à vrai dire, je crois que ce soir là j'en avais vraiment besoin.

Vendredi: M. (le seul mec que je considère comme étant un ami très proche ET mon futur coloc'!!! :D ) vient me chercher, on passe la soirée chez lui à jouer à LOL et à Swordsman (sauf que mon pc rame trop pour Swordsman.. alors du coup je tente de passer en Gold sur LOL). Franchement on s'amuse bien, il rage car je dois l'avouer je suis pas super bon, mais le pire c'est que souvent, je suis le 2ème meilleur joueur de l'équipe derrière lui. Et quand il rage c'est tellement drôle!^^

Samedi: On passe la journée à glander, à procrastiner sur le net et à continuer à jouer. Ensuite on se prépare pour la soirée chez B. et la bande (logiquement on se voit juste pour le nouvel an mais on espère pouvoir se voir plus souvent. A ce moment, A. et P. deux très proches amies me font une blague bidon, sur le fait qu'elle voulaient s'incruster à la soirée (et moi comme une andouille j'ai plongé, demané à B. si ça le dérangeait et au final, bien que très gênée A. et P. sont venues.

Bon on arrive à la soirée, on commence à s'amuser, je renverse un verre..deux verres..je commence à ne plus être sobre. Mais franchement on s'éclate! On part dans des délires, dont la plupart se concentre sur des anecdotes sur moi. Oui je suis un peu le clown de la bande sans forcément tout le temps le vouloir. Enfin bref, la soirée contiune, on joue à la PS3 sur un jeu ou faut tirer avec des flèches, enfin c'était très fun comme jeu. Je parle un peu avec tout le monde, je continue à renverser quelques verres (oui ce soir là..mon dieu que j'étais maladroit!!!!) J'ai dansé comme une andouille durant 20 minutes environ^^

Puis vint le drâme.

J'ai pété un plomb ( à ce moment j'étais saoûl ça c'est sur..). Et j'ai pleuré. Je crois que personne dans la bande ne m'avais jamais vu comme ça. Je me suis mis des grosses patates dans la tête parce que je HAIS pleurer plus que tout au monde. C'est une marque de faiblesse que je ne pardonne pas chez moi. Je n'arrêtais pas de me frapper jusqu"à ce que les potes m'arrêtent de force. Ils ne m'ont pas lâchés les bras durant un quart d'heure car à chaque fois je recommençai. Je sais pourquoi j'ai pleuré. J'ai beaucoup parlé aussi. J'ai parlé de deux personnes. Forcément tu sais de qui il s'agit. De C. environ deux phrases. et puis de L. durant tout le reste du temps je crois. Même si je n'ai parlé que de L. j'ai essayé d'en dire le moins possible sur ce que je ressentais sur L. et sur C. (dans mon état hein...)J'ai des trous noirs de temps en temps, ça n'aide pas.. Mais je sais que j'ai lâché le surplus. Sans l'alcool ça ne serait jamais sorti. J'ai parlé pendant très longtemps de L. Des souvenirs me revenaient sans cesse et les larmes ne voulaient pas s'arrêter. Apparemment ça devait être assez moche à voir puisque J. à pleuré, A. et P. aussi, M. avait l'air mal, A; (celui de 28 ans) avait les larmes aux yeux, B. était mal, enfin j'ai parlé en tête à tête à presque tout le monde, ils essayaient tous de me réconforter.  C'est quand j'ai parlé avec J. puis surtout avec M. que ça s'est calmé.
Cela faisait des années que je n'avais pas pleuré comme ça. Et je pense que c'est la 1ère fois devant des amis. C'est aussi pour ça que je voulais me frapper. Pour mon incommensurable et infini faiblesse. Sans alcool ça va, je suis plutôt fort mentalement. Mais bourré, apparemment je suis une lavette. Malgré ce que les autres ont pu dire, je me suis trouvé extrêmement faible. Typiquement le genre de personne que je hais être. Un abruti qui pleure. Pathétique petit garçon. J'aurai préféré n'importe quoi d'autre mais pas pleurer. J'avais beaucoup bu mais ça c'est la première fois que ça m'arrive. J'ai montré une faiblesse que je ne veux plus jamais remontrer. Bref j'ai été pitoyablement pleurnichard. Co*****. Et si L. tombe un jour là dessus, tant pis. J'assume ce que je fais. Même sie je hais ce moment, je l'assume quand même. Et encore ce n'était que le surplus. Quand j'ai repris mes esprits (quand je n'étais plus assez bourré pour pleurer, je suis remonté et j'ai recommencé à m'amuser comme si de rien n'était.

Dimanche: Repas de famille chez M. Ce que je retiens de ce repas ? J'ai été un jouet ravensburger pour les enfants. C'était très drôle.^^

VOilà mon "à-peu-près résumé" de ce week end. Génial mis à part trois heures que j'aurai préféré ne pas vivre. Bisous L.A.C.

Ah! Et sinon à part ça, selon eux "je suis fort en temps normal, sans alcool, et jamais ils ne se seraient doutés de ça." Et aussi que j'aurai C. dans la peau. Sur le premier point ok. Sur le second je n'en sais fichtrement rien. Et je crois que je préfère ne pas savoir.

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !