Rêve du 21/11/2018

lu 41 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Nous sommes réunis, maman et moi, occupés à je-ne-sais quoi...

1. Dans un vaste aquarium parallélépipédique trône un bloc de grains de sucre de canne conglomérés, baignant dans de l'eau claire. Des volutes translucides formées par le saccharose qui s'en libère tracent de jolis motifs semblables aux fougères de givre, sans que le bloc se désagrège. Je me dis qu'il est temps pour moi de l'aider à fondre et l'écrase avec une facilité qui me surprend.

2. Au sol gisent des cartes de jeu que ma mère a commencé de ranger. Je les reprends en main pour les classer.

3. Nous évoquons un film auquel je suis censé avoir participé et dont j'attends des nouvelles. Cà parle d'ours; le titre est d'abord La Caverne de l'Ours, puis La Tanière de l'Ours, La Tanière de l'Ours des Rivières...

4. Nous nous retrouvons dehors (devant un véhicule à l'arrêt?) et je dis à ma mère : "Il faut juste attendre l'essence..."

1. Premièrement, hier, lorsque j'ai voulu préparer mon kombucha et que pour ce faire j'ai pris la boîte de sucre de canne que j'avais achetée, j'ai constaté que la poudre était agglomérée au point qu'il m'a fallu utiliser un marteau pour briser le bloc en morceaux. Certains morceaux, durs comme de la pierre, ont été mis dans mon infusion de thé tels quels. Deuxièmement, le soir venu, j'ai découvert en sortant dehors que les pare-brises des voitures étaient givrés, et que par conséquent certains conducteurs auraient à gratter la glace le lendemain matin pour partir... J'ai inconsciemment amalgamé ces deux événements du jour pour raconter à travers mon rêve l'état de mon affectivité vis-à-vis de ma mère. Disons qu'en gros le sucre et la glace, aussi durs soient-ils dans certaines conditions, peuvent fondre pour peu qu'on les y aide. Comme mon coeur de sucre, dur et froid en ce moment, raison oblige.

2. Tout est dit, il ne tient qu'à moi de reprendre les cartes en main : c'est à moi de jouer pour régler les conflits plutôt que d'abandonner la partie.

3. Oui, bon, je suis un ours, il faut l'avouer. Cela ne facilite pas les relations mère-fils. Mais il n'y a pas que le côté affectif qui en est affecté : mon habitat lui-même ressemble à une tanière de sauvage, désordonné, à peine vivable; je me suis d'ailleurs attelé à un rangement drastique hier. A l'instant je repense à la réplique d'une de nos comédiennes dans la pièce que nous jouons cette année : en parlant de son appartement elle déclare que "on dirait la tanière d'un vieil ours"... D'ailleurs le rôle qu'elle tient me ressemble assez, c'en est dérangeant. Ah tiens, il y a aussi cette série télévisée de Jean-Jacques ANNAUD (le réalisateur de "L'Ours") que j'attends avec impatience : "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert"...

4. L'essence qui fera démarrer le véhicule, c'est "l'eau apportée au moulin" (dans son sens premier), ce qui alimente de nouveau la machine pour son bon fonctionnement. Je ne dois pas forcer les choses avec ma mère, juste saisir le bon moment pour renouer en douceur.

9
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Youmi
  • Shapp
  • Lolita Véda
  • colombine
  • Elisa01
  • Blue Moon
  • Addam
  • rotvi
  • october
Partager l'écrit
colombine
colombine :

Eh bin voilà ! La sagesse a pris possession de toi ;-)
Je te fais de gros bisous

Hector
Hector :

@colombine : Hem hem : disons qu'il y a certains domaines où je pourrais faire un effort ;)))
♥♥♥