Mauvaise humeur

lu 56 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
Edvard Munch - Melancholy (1894)

Edvard Munch - Melancholy (1894)

Froid, grisaille, morosité.

Je suis d'humeur chagrine.

Hier en famille j'ai eu le temps de constater que ma mère et mon frère étaient toujours autant psychorigides et qu'ils s'encombraient l'esprit bien inutilement. Paradoxalement, comment peuvent-ils vivre sereinement, à faire la guerre autour d'eux tout en prônant la paix ? Où sont leurs bons sentiments chrétiens ? Pff...

Et puis maman m'agace. Hier je bricolais pour elle et elle jouait le maître d'oeuvre avec moi alors qu'elle n'y connaît pas grand chose. Je n'ai pas supporté son harcèlement ni ses haussements de ton crescendo, et quelques mots plus tard j'ai lâché à son sujet ainsi qu'au sujet de mon frère : "Qu'est-ce que vous pouvez être cons , tous les deux !" Tu imagines ? C'était la toute première fois que j'insultais ma mère en cinquante-deux ans d'existence. Oser insulter une dame de quatre-vingts ans, qui plus est ma mère... Cependant elle ne m'a rien répondu étant donné qu'il y a quelques jours elle m'avait elle-même traité de con, pas méchamment, et que je lui avais répliqué qu'elle devait parler comme çà à mon frère si elle voulait mais pas à moi au risque que je me fâche car je l'avais toujours respectée. Ben tu vois, ce n'est plus le cas, il faut un début à tout. Il n'empêche que çà m'a rendu malheureux et que je n'ai pas pu dormir avant 4h00 ce matin.

Autre point épineux, elle m'a dit que mon père cherchait à vouloir me recontacter, qu'il lui avait demandé mon adresse et mon numéro de téléphone. Je lui ai à nouveau interdit fermement de faire quoi que ce soit dans ce sens ! Je suis meurtri à vie par cet être démoniaque qui, lorsqu'il sera décédé, ne me verra pas à son enterrement, pour lequel je ne verserai aucune larme. "Si je le voyais tomber dans la rue je n'irais jamais le relever", ai-je grincé en guise de conclusion. Quoi, c'est pas méchant : d'autres diraient bien pire à son sujet !

◄►

Aujourd'hui j'ai commencé à installer la box de Stéphane; nous sommes allés Vendredi lui souscrire un abonnement internet. Mieux vaut le faire maintenant, pendant que je suis encore de ce monde... Comme çà il aura tous ses appels en illimité, et sa télé en CLAIR ! - nous avons des problèmes de réception en ce moment à la résidence et çà l'exaspère.

Voilà, c'est tout. Je vais à présent tâcher de me nettoyer l'esprit avec une bonne lecture, et me détendre un peu :(

7
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Louna-s
  • Elisa01
  • mioche
  • Addam
  • october
  • colombine
  • PierreAntoine
Partager l'écrit
Addam
Addam :

Comme je peux comprendre cette situation avec ton père.
Enfin chacun a son histoire et ses raisons. Amitié

colombine
colombine :
• modifié 17 sec. après

Eh oui ! Comment certains peuvent-ils chercher querelles à tant d'autres tout en préconisant la paix ? 
Serions-nous de la même famille ? :-)))
Ne t'en veux pas d'avoir envoyé bouler ta mère. Parfois, c'est utile de montrer que l'on ne veut plus supporter. Les remords nous encombrent, ce sont des sangsues. 
Pour ce qui est de la relation avec ton père, mon modeste avis est que personne ne doit tenter de t'influencer. Tu le vois si tu veux, et quand tu voudras. Il se peut qu'un jour tu décides de changer ton fusil d'épaule. Personne ne peut le dire. Pas même toi, sinon, tu serais un monolithe en iridium ! Et si je te dis celà, c'est que je te parle par expérience ;-)
Gros bisous

Ancien diariste :

récit troublant d'une amère réalité...beaucoup de courage à toi.

colombine
colombine :

Ah oui, j'ai oublié : si tu veux côté psychorigide je te prête ma frangine ^^
 

Hector
Hector :

C'est très gentil, Rotvi; merci beaucoup pour tes encouragements.
Chaleureusement

Hector
Hector :

@colombine : Heu... non merci, Colombe : j'ai déjà ma mère et mon frère, je ne voudrais pas abuser des bonnes choses :D

colombine
colombine :

@Hector : Ca partait d'un bon sentiment tu sais ^^

Hector
Hector :

@colombine : Oh, je ne voudrais pas t'en priver, hi hi !