Flânerie à Saintes

lu 58 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

La belle journée que nous avons passée hier...

Nous sommes allés faire une petite escapade à Saintes; le temps était superbe, et nos pas nous ont portés un peu partout en ville. Après avoir longé la Charente aux eaux calmes où se miraient les vieilles pierres, nous avons erré dans les rues pleines de souvenirs, parmi les passants détendus qui respiraient le bon-vivre. Juste attenant au musée de l’Échevinage se trouve un petit jardin où court la vigne et la glycine : quelques petites tables accueillent les amateurs de zénitude pour une boisson fraîche, un café ou un thé... Nous nous y sommes installés le temps de boire une délicieuse pomme aux épices, composée de jus de pommes, de citron pressé, d'un sirop d'érable et d'une pincée de cannelle, avec deux ou trois glaçons. Humm...!

Nous avons beaucoup marché ensuite, Stéphane faisant preuve d'une énergie peu commune pour les gens de son âge, et moi le suivant dans son sillage, profitant des commentaires avertis de ce guide hors pair qui avait passé toute une partie de sa jeunesse ici. C'était comme si nous marchions sur les traces de son histoire, anecdotes en prime. Ici le bordel que tenait sa tante Titine, là l'école de musique où il apprenait le piano, la maison de ses parents, l'ancienne boucherie où officiait son père... Dans cette magnifique chapelle restaurée, un peintre entreposait ses fournitures, ses pots de peinture et que sais-je; à présent le bâtiment a retrouvé sa véritable fonction de lieu de prière, pour la plus grande joie de ce curé bonhomme en soutane noir corbeau qui nous considère avec bienveillance le temps de notre visite. Encore ailleurs, l'Abbaye aux Dames, imposante, superbe, résonnant d'une musique qui vous donne le frisson - nous n'avons pu y pénétrer car ils faisaient un enregistrement.

Le soir nous sommes allés dîner au restaurant; j'avais réservé au matin la meilleure place, au bord d'une terrasse surplombant l'artère et faisant face à la Charente et à l'Arc de Triomphe, certes rénové, mais défiguré par une oeuvre d'art contemporaine fort heureusement éphémère, composée d'un faisceau de filins blancs traversant l'Arc perpendiculairement à son axe. Le créateur de cette débauche de laideur ne devrait pas avoir motif de fierté à avoir pondu çà... Bref ! Le dîner s'est passé dans la bonne humeur et la fraîcheur vespérale de cette fin d'Octobre, à la lueur des péniches et de la lune...

6
+1
Ils aiment cet écrit :
  • october
  • colombine
  • Addam
  • Morrigan
  • Blue Moon
  • lucie srevat
Partager l'écrit
colombine
colombine :

J'ai aimé ce texte. Peut-être parce qu'il reflète un bien être, des souvenirs....sais pas..
Plein de bisous

Addam
Addam :

on dirait la visite d'un autre âge, d'une autre époque. Merci Hector pour cette belle balade.

Hector
Hector :

@colombine : Les deux effectivement. Et puis, après une période d'agitation, c'était bon de retrouver son âme telle qu'elle devrait toujours être : apaisée.
 
Tous mes bisous en échos des tiens, et à bientôt de te lire ☼☼☼

Hector
Hector :

@Addam : J'ai tellement rêvé d'être d'une autre époque... Celle-ci est ma prison :(
Chaleureuses pensées, Addam