Jusqu'à ce que la réalité m'éveille.

lu 119 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher journal,

Cinquante-deux ans de questionnement sans réponses. C'est peut-être mieux ainsi, je crois. Je continuerai à dormir jusqu'à ce que la réalité m'éveille, crue et cruelle telle la lumière du jour pour l'oeil qui s'ouvre hors du cachot de l'existence.

Aujourd'hui je me suis bercé de notre promenade en forêt, lui et moi, au coeur des effluves de pins et de fougères, de l'indolence des chênes verts que rien ne semble bouleverser, nos pas tranquilles imprimés sur le blond poudroiement d'un sable veiné d'humus, comme pour mieux graver notre appartenance à cette terre trop ronde qui me nargue quelquefois, mais à qui je dois tout. Quel apaisement ce fut, tandis que mes pensées s'échappaient en écharpes soyeuses, caressant dans leur rêverie les courbes adoucies des branches et se perdant au-dessus des cimes ondulantes qui frôlaient le ciel. J'ai vécu chaque instant comme un aimable sursis de vie.

J'ai trouvé un peu d'apaisement.

11
+1
Ils aiment cet écrit :
  • mioche
  • Indy
  • Addam
  • Estelle ludmilla
  • Shapp
  • Aeliassa
  • Lolita01
  • Blue Moon
  • colombine
  • Black Magic Girl
  • Elisa01
Partager l'écrit
colombine
colombine :

Je passe dans le coin....et te laisse une pensée et un bisou

Hector
Hector :

Un petit cheval bleu d'azur ne passe jamais inaperçu :D
Merci pour ta pensée et ton bisou que j'ai cueillis huit jours plus tard, certes, mais mieux vaut tard que jamais !
Meilleures pensées, ma Colombe ☼♥☼