Samedi 02 Mars 2019

lu 94 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

06h04

Je suis réveillée mais aucune envie de me lever. Parce que je sais que la cafetière ne fonctionne plus et j'ai pas envie de me battre à faire passer le café...

Ça avance à reculons. Enfin, hier, il est venu me voir mais un des voisins le suivait.
Et puis ce voisin est resté là pour dire des choses banal.
J'ai senti que L n'avait pas le temps. "Bon aller je vous laisse".
Et moi dans ma tête "p*tain, déjà ???"
Je ne savais plus où j'étais mais je me suis retourné vers lui, il m'a fait un clin d'oeil comme pour dire "une autre fois peut être". Je lui ai lancé un regard qui voulait dire "m*erde, pourquoi il est restait là, lui."

Il a un de ces regards qu'on oublie pas. J'te jure, je pourrais le fixer des heures sans m'en lasser.
Par contre, ce qui me fait peur, c'est de me lasser de ces échanges "à la va vite".

Je me sens pousser des ailes. Et même si c'est excitant, il m'en faut plus.. j'adore ce jeu de regard, mes tripes en prennent un coup.

06h08

Je ne saurais pas l'expliquer, c'est là, à l'intérieur de moi. Cette sensation d'euphorie quand je le voit.
Parfois, j'crois que je pourrais même me jeter dans ses bras.

11h41

Et parfois, il suffit d'un détail, pour tout gâcher.
Bref; je vais hiberner pendant un temps. J'ai besoin de me trouver.

15h06

Je me suis reprise. C'est dingue comme les émotions peuvent brouiller notre vision en une fraction de seconde.
Suffit juste de ne pas s'attacher et d'arrêter d'avoir cette peur de l'abandon, constamment.

16h24

Et si c'était ça la vie? Apporter des petits bouts de bonheur aux autres et les laisser partir. Quand il le faut.

17h15

Je veux être heureuse.
Je suis heureuse.
Je me satisfait de ce que j'ai.
J'ai tout l'amour dont j'ai besoin.

A chaque fois, la vie me met des petites claques. Pour m'éveiller. Pour me faire grandir.

17h28

Je ne veux pas qu'on s'amuse de moi. Je sais ce que ça fait que d'attendre l'attention de la part de l'autre. Et de ne pas avoir de retour.
En fait, je veux plus être celle qui attends et là, c'est ce qui était en train de se passer.

Je ne veux plus non plus à avoir à me poser milles et une question parce que c'est trop lourd à porter.

Tu vois, j'ai la capacité de rebondir. Toujours. Parce que je ne dépend de personne.

Tu as déjà perdu en crédibilité, c'est bête. Juste au moment où ça commençait à devenir palpitant.
Mais je ne vais pas me renfermer, en fait, j'accepte la situation parce que je me suis fait vivre de bons moments aussi. Des petits moments, où je me suis laissé vivre et durant lesquels je suis resté moi même.
Mes sourires et mes rires sont vrais et je ne vais pas me culpabiliser de ça.

Être vrai. Peu de personne savent l'être. Mais y'a toujours un temps où la réalité rattrape le rêve.

Tout ça n'était peut être qu'une illusion. Mais tu sais quoi ? J'ai kiffé.
J'ai kiffé parce que je n'ai jamais été une seule fois dans le jugement.
Je t'ai écouté parler. Sur ta femme. Te plaindre. Sur ta femme. À moi, une inconnue. Mais j'crois que tu fais déjà machine arrière.

Promis, je baisse les armes et j'te laisse tranquille.

17h34

Pôle emploi, c'est fait.
Demande d'appartement, c'est fait.

Va falloir être patiente avant de retrouver un rythme "normal". Mon rythme à moi.

19h26

Ma semaine prochaine est rempli. Du lundi au vendredi et ça me plaît !

19h34

Enfin je mange un vrai repas. Équilibré. Préparé par les soins de ma mère. Ça change parce qu'en ce moment je mange avec mes émotions. Et comme elles ne sont pas très stables, mes assiettes non plus.
J'ai envie de chocolat, beaucouuuup de chocolat!

21h02

Je vais me laisser tenter par une grosse nuit. Mon cerveau s'est calmé alors j'en profite.

Et si je laissais la vie me guider, peut être que je réussirai à dissiper mon stress.
J'ai décidé de me concentrer sur mes projets avant tout.
1 ère chose à faire: me recentrer. Sur ma personne.

Des bonnes nouvelles devraient tomber d'ici 2 semaines. Et si ça ne fonctionne pas comme je l'espère, j'attendrai simplement que la vie m'ouvre d'autres portes.

21h50

Ma tête est en train de lui dire au revoir. Et c'est bizarre, je ressens du soulagement.
Comme si me détacher me faisais du bien. Ça m'évitera de me poser toujours trop de question, de voir des signes là où il n'y en a pas, de m'accrocher à des moments, des instants, des mots ou encore des gestes.
Et un jour, bientôt peut être, je lui écrirai au revoir. Et merci d'un même coup. Parce que je vis d'amour et que j'ai pu lui en donner un morceau.

8
+1
Ils aiment cet écrit :
  • HeartandK
  • Passengerseat
  • Journaldunehypersensible
  • Blue Moon
  • AazBonaarBoziik
  • rotvi
  • Lolita Véda
  • Black Magic Girl
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !