VIH ?

lu 49 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Je panique.

Lundi j'ai eu une relation sexuelle non protégé. Pourquoi ? J'ai été si stupide... Sur le moment tout me paraissait bien, comme si qu'il n'y avait aucun problèmes. Puis quand cela s'est terminé et que je suis rentré chez moi, la panique. Je l'ai alors harcelé de messages, le truc c'est que, je l'ai chopé sur Grindr, je ne le connais ni d'Adam, ni d'Ève. Je lui ai demandé si il était clean, il m'a dit que oui. Je lui ai demandé de me le prouver, il est négatif du VIH depuis novembre 2018. Pourquoi une part de moi panique encore ? Le risque 0 n'existe pas. J'ai parlé à pleins de personnes de ça, je ne suis vraiment pas bien mais ce n'est pas la seule raison. Avant de changer de sujet j'aimerais psycoter encore un peu. Et si il m'avait menti ? Et si il couche avec plusieurs mecs ? Et si il avait le VIH ? Bref. Ce qui me donne envie de vomir, les nausées et mal au coeur c'est ce que j'ai fais. J'ai voulu essayé un plan et finalement... C'était horrible, pourquoi je ne me suis pas protégé... Maintenant je sais que je ne le referais plus. J'ai aussi voulu avoir de nouveaux amis en ville, j'ai alors installé Tinder en précisant que je cherchais des amis mais j'ai quand même laissé la fonctionnalité que pour les mecs, comme ça, au cas où si je trouve un copain... MAIS... Encore dégoûté. Mardi je rencontre un mec bien sympas puis hier il me demande la taille de mon pénis suivit d'une nude. Je n'ai fais que de pleurer hier soir, je me sens dégoûté. Maintenant j'ai peur d'avoir le VIH et une réputation de "mec facile". Oui, là je dramatise tout, je prendrais une prise de sang fin du mois comme il faut attendre 3 à 6 semaines pour le VIH. J'aimerais parler de tout ça avec ma mère mais elle a déjà trop de choses à gérer et je ne veux pas lui faire peur, mais elle va s'en apercevoir que je vais mal, je la vois tout le week-end, j'ai peur.

Bref, je t'écris, et j'ouvre mon journal intime car j'ai des défis pour être zen et aujourd'hui je devais faire un journal intime.

Pour conclure, j'espère ne pas avoir le VIH et me trouver des amis qui veulent vraiment être mes amis. Kisses et hugs.

Ah et je n'ai pas fini ne faite. J'apprécie un mec mais il habite loin de chez moi... Ça me saoule, j'avais déjà fais une relation à distance et c'était désastreux. J'attends de voir par la suite.

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !