Petit Bi Lent

lu 63 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Journal, désoler pour cette longue absence. Je t’expliquerais la raison de mon absence plus tard promis.


1• C’est le dernier jour de l’année. Je ne sais pas encore si je suis heureuse de la quitter ou triste. Ça a étais une année chaotique pour moi. J’ai étais triste tout les jours de l’année,il n’y à pas un jour ou j’ai étais heureuse. Il y a très longtemps que je ne sais plus ce que c’est que le bonheur alors même si j’ai étais heureuse une fois dans l’année je ne serais pas ce que c’est ! J’ai détester cette année, ça a étais trop douloureux pour mon petit cœur. J’ai étais sur le point de craquer un nombre incalculable de fois et pourtant je n’ai jamais baiser les bras: c’est ce qui rend cette année inoubliable. J’ai pût apprendre de moi même. J’ai appris qu’au fond de moi j’étais quelqu’un de forte. Parce que si j’aurais étais aussi faible que ce que je pense, j’aurais écouter la voix au fond de moi et je me serais foutu en l’air depuis le premier jour de l’année 2018.

2• Il y a pas mal de projet que j’ai entrepris et qui non pas aboutis, je suis triste et j’ai voulus baisser les bras mais je me dis que si ça n’as pas fonctionner cette fois c’est un mal pour un bien. C’est ce que je me dis parfois pour ne pas pleurer sur mon sort une fois de plus et me dire que je suis bonne à rien.

3• 2019 sera meilleure. Je le sens. Je le sais. Parce que je vais tout faire pour que ça fonctionne. Je vais me donner les moyen et croire en moi. Je vais tout faire pour me donner confiance. Si jamais cela n’aboutis pas, je viendrais t’écrire journal pour me plaindre mais au moins j’y aurais crus. Ce n’est pas une résolution, juste un objectif personnel. Si je réussi à croire et avoir confiance en moi et ne plus être dans le doute tout le temps cette année; ça seras le plus beau cadeau que je pourrais me faire. Fuc* le reste.

4• Ce soir je ne sort pas, non. Fêter la nouvelle année ne m’a jamais intéresser. Je ne suis pas une grande fétarde et je n’ai jamais aimer enlacer les gens avec un sourire faux-cul en leurs souhaitant une tonnes de vœux. Je n’aime plus faire semblant, je n’aime plus être heureuse tout simplement je crois...

[...] Non... broyer du noir c'est affreux. On a peur mais on ne sait pas pourquoi on a peur...Paul Varjak& Holly G.

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !