Lundi 04 Juin 2018

lu 55 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
Date sur la ligne du temps : 04 Juin 2018

Journal

A l’heure où je t’écris je suis au lit et j’ai une folle envie de fermer les yeux. Je ne t’ai pas abandonner. J’ai juste rien a dire en ce moment et je ne trouve pas d’anecdote ou de souvenir plaisant à t’écrire. Pour faire simple ma vie est aussi plate qu’une feuille A4 en ce moment. Rien de nouveau.

En ce moment j’ai envie de soulever des montagnes et de continuer à construire mon avenir mais j’ai trop la flem. C’est simple, mes cinq heures de sommeil par jour ne sont pas suffisante. Les jours de repos ne sont pas assez long pour pouvoir me reposer complètement et mes vacances sont dans seulement un mois et pourtant je trouve que c’est long. Tu va me trouver pleine de contradictions mais ...

Les journées sont trop courtes : tout ce que je planifie pour une journée ne sont pas réalisable. Et parfois à cause des journées courtes j’oublie de faire des choses.
Le temps passe trop vite: on et déjà au mois de juin. J’ai même pas eu le temps de voir filer le mois derniers. J’ai peur de me réveiller demain et d’être déjà à la fin de ma vie.

Les gens ne prennent plus le temps Journal ! C’est le temps qui nous prend tous. On croient courir après le temps car toujours pressée nous sommes. Pourtant c’est le temps qui court après nous, pour pouvoir nous dire de prendre le temps. De lui tenir la main et de marcher au même rythme quitte à trouver le temps long. Long comme la vie.
En buvant le thé vert traditionnel après le repas mon père avait pour habitude de cité cette citation : amère comme la vie. Douce comme l’amour et sucrée comme la mort. Peut être pas dans cette orde et pas avec les bons mots mais bon ??! Bonne nuit Journal.

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Hune
Partager l'écrit
Hune
Hune :

Oui, le temps nous manque cruellement. Et nous ne le prenons pas assez !! J’avais aussi fait un écrit sur ce sujet.