#2/ Patients de Ouf

lu 15 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Les abonnés et récurrents rv du docteur de Ouf étaient :

Mlle ZGuegue ,la première folle à consulter Dr de OUF, son analyse durait depuis 21 ans mais sa nymphomanie elle n ‘avait pas baissé d ‘un iota. Pour venir à ses rv, elle avait du mettre deux heures, car elle faisait des pauses régulières pour s ‘envoyer en l ‘air avec tout ce qu’elle croisait qui eut une forme phallique.

Mr Maxlamenasse le deuxième, semblait un tantinet parano, de sorte qu ‘elle devait souvent appeler la police, car il la menaçait depuis son divan, la croyant complice d ‘un complot avec le gardien de la résidence.

Mr Boulonné le troisième, était un obsessionnel psychorigide qui marchait droit comme un i, comme s’il était empalé avec un balai dans le cul.Il faisait une fixation sur le fauteuil du docteur de Ouf, craignant périodiquement qu’il ne se déboulonne à la fin de la séance, tant il cherchait à la dégommer avec ses phases assassines durant l ‘entretien.

Mr Bizar le quatrième, répétait en boucle des pensées qu ‘elle tentait parfois d ‘approfondir, mais elle se heurtait toujours aux mêmes réponses qui semblaient encore plus bizarres que les premières, de sorte qu’elle baignait dans un monde opaque.

C ‘est surtout avec ce patient qu ‘elle fumait de longues roulées au contenu modifié, espérant ainsi faire baisser le niveau de résistances de celui ici.( sans succès). Le patient sortait les yeux rougis mais l ‘esprit toujours aussi bizarre.

Madame Cécoin la cinquième, était prude, intolérante, et avait une haleine de fenec qui

la condamnait à un célibat intensif malgré des pratiques onanistes intenses, elle restait coincée.

Mr Terminator, le sixieme qui était fan de musculation et de « protes » comme il aimait à dire, racontait ses prises de masse devant le miroir du temple, assorties de cris frénétiques, témoignant

d ‘un masochisme poussé.

Et enfin Madame Guedin qui souffrait d ‘hallucinations auditives avec l ‘ascenseur, de sorte qu ‘elle entendait toutes sortes de phrases qu’elle pensait lui être adressées, la plus fréquente étant » Bitch Okay ? »

Parfois c ‘était le sèche linge qui lui parlait, balançant des « salauds » rotatifs qu ‘elle ramenait sur le divan, mais dont les associations d ‘idées tombaient à plat.

Kev Burger, le surfeur beau gosse, mais creux comme une dent qui ne fut pas pour le coup de requin ! Il parlait de ses conquetes nombreuses mais restait éternellement célibataire, fuyant toutes sortes d’ engagements. Il finit par rencontrer Mademoiselle Hystere O, et vint quelques fois en séances de couple avec elle, car il ne réussissait pas à la faire jouir, et elle le mordait régulièrement.

Pour superviser tout ce petit monde, le docteur De OUF se fait lui même analyser par un confrère encore plus cintré que la moyenne : Le DR Pimousse.

Le docteur de Ouf consomme du chocolat noir durant ses séances, et fume aussi des herbes pas toujours autorisées et dit à ses patients que

c ‘est de l ‘encens.

Tout ce petit monde baigne dans des senteurs qui ralentissent le temps, et les pensées, de sorte que parfois j ‘en croisais que j ‘aurais pris volontiers pour des figurants de The Walking Dead LOL.

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !