Jeudi 29 Septembre 2016

lu 130 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

21:47

Je me sens tellement mal, tellement vide, je ne sais même pas pourquoi. Parfois quand je veux pleurer, je mets de la musique à fond dans les écouteurs et je respire longuement, je ravale mes larmes. Pas cette fois-ci ; j'ai juste éclaté en sanglots. J’ai voulu hurler, pourtant, aucun son n’arrivait à sortir de ma bouche. C’était juste un torrent de larmes qui dévalait mes joues sans vouloir s’arrêter ne serait-ce qu’une seconde. J’ai voulu frapper des poings mais il m’était impossible de bouger, la tristesse était tellement présente que ça me paralysait. J’ai juste fermé les yeux en espérant ne plus rien voir, ne plus rien ressentir ; j’ai fermé les yeux pour m’enfermer dans l’obscurité, baigner dans mes rêves et ne plus entrevoir une once de réalité. J’ai chialé comme une gamine qui connaissait son premier chagrin d’amour ; sans limite, mes pleurs résonnaient tellement fort dans l’appartement, et ne faisaient que montrer ma douleur et ma peine. Je n’avais qu’une envie : vomir mes tripes et mes sentiments en même temps, pour m’en débarrasser, pour me sentir libre. J’ai juste éclaté en sanglots comme une idiote. J’ai fondu en larmes parce que tout mon monde se cassait la gueule. C’était peut-être seulement ma vie de merde qui s’écroulait, mais pendant quelques minutes, j’ai du réapprendre à respirer.

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • AazBonaarBoziik
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !