mercredi 23 sept.

lu 176 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

cher journal.

pfou c'est..énorme ce qu'il m'arrive. R..il me regarde, langoureusement, lentement, en prenant sont temps. en français il est juste derrière moi il m'a parlé plusieurs fois, par exemple j'utilisais mon téléphone et il m'a dit "fais gaffe, ton visage est illuminé par la lumière du téléphone, tu devrais baisser la luminosité" (...) et à la fin des cours il m'a dis "t'as écris tout ça ?" (en parlant de la leçon) alors que d'habitude il sort de cours limite en courant quand ça sonne. c'est..je sais pas j'ai des papillons dans le ventre et..je sourie bêtement. j'espère qu'il ne fait pas ça pour rien, et qu'il éprouve au moins un minime sentiment envers moi. tu sais, il a une voix pas trop aigûe, pas trop grave, juste entre les deux, il a des yeux tellement mystérieux, j'ai envie de m'y noyer - même si ils ne sont pas bleus. quand il prononce mon prénom avec une petite touche de portugais je fond littéralement sur place. comme lui et sont ami sont justes derrière moi en français, pendant deux heures ils discutaient, et je les écoutaient. j'ai appris que.. sa mère est morte. ca m'a un peu choquée, surprise. il est tellement..fort. son ami lui a demandé "ton père il bosse dans quoi?3 et il a répondu "jsuis portugais...jte laisse deviner le boulot de mon père" ça m'a fais rire, alala tant de préjugés!

il habite en ville, prend le métro, sa famille est peu nombreuse, vient de se faire passer un savon par la prof d'histoire car il fout rien en cours, solitaire, mystérieux, j'en sais tellement peu sur lui, mon dieu. il a le même prénom que mon ex mais version portugais, quand la professeur l'appelle mon coeur manque un battement. c'est ça l'amour ? je ne pense pas. je ne pense pas que je sois arrivée au stade où je suis complètement obsédée par ce garçon. pour l'instant ce n'est que de l'attirance. 

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • nomadeleternel
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !