Mercredi 13 Février 2019

lu 34 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Aujourd'hui, il y avait gréve générale. Du coup, la haute école a décidée de fermer l'école aussi. Mais c'est une perte lourde, car les cours manqués devront être rattrapés dans un horaire où il n'y pas d'espace libre.

De mon point de vue, ce ne sont pas les gréves qui vont changer le système. D'autant plus, que rester bien au chaud chez soi, ce n'est pas faire un devoir de contestation. Le système, à mon sens, est le reflet du genre humain. On s'aperçoit rapidement, que certains de ceux qui sont pauvres se plaignent du système et puis quand ils deviennent riche, changer le système ne les intéresse plus. Au contraire, la richesse les intéressent. J'ai la conviction que ce système ne changera pas, tant qu'on ne changera pas notre mode de vie. On défend juste sa situation et le reste on s'en fiche, disent certains. Plus rare sont ceux qui changent le monde et quand ils le changent, ils sont moqués ou dénigrés, voir traités d'inutile. Enfin bref, c'est toujours l'intérêt personnel qui l'emporte et tant qu'il l'emporte, je pense que rien ne changera. Après, ce n'est que mon point de vue pessimiste et au fond de mon cœur, j'espère me tromper, mais souvent j'ai été confronté à ce genre d'individus qui invoquent le manque de respect et proclame détenir la vérité. Douloureuse expérience, d'ailleurs. Ce n'est pas moi qui vais changer le libre arbitre d'autrui.

Je ne pense pas être à la hauteur de D., elle est mignonne et semble en meilleur santé mentale que moi. Pour elle, comme pour beaucoup, je ne suis qu'un numéro comique de la logique. Je souffre de cet éloignement de la vérité. De ma différence est née un trouble comportementale puisque souvent j'ai toujours peur de ne pas être accepté comme je suis.

Je me sens en accord avec Dame nature, mais ce refus d'une majorité d'individus à s'en tenir à l'intérêt personnel m'a toujours brisé et m'a éloigne de dame nature et de moi-même.

Du coup, j'ai bossé toute la journée avec deux ou trois pauses jeux vidéos. Il me reste tant à faire, mais ce qui compte c'est d'avoir bien travaillé peu importe l'objectif. De se félicité de l'avancement en cours, même si c'est pas encore gagné. Au lieu, de me dévaloriser à me dire d'être trop lent. Je pense que ma lenteur vient d'un trouble de la concentration et non d'un trouble de la mémoire. Quand, je m'accepte comme je suis, mon trouble à tendance à disparaître. La dyslexie est aussi une option, mais en réalité, je n'ai aucune idée de ce que j'ai. Et puis, au final, est-ce vraiment important ? Le pourquoi ne résout pas le problème, mais voir la solution permet de ne pas se focaliser sur ce qui bloque d'où mon questionnement sur l'intérêt du pourquoi à l'avantage du comment. Du coup, je ne sais pas comment je réussi.

Ah oui, ma copine ma quitté. Elle n'est pas bien dans sa peau pour être avec moi. Mais, moi j'ai la conviction qu'elle ne m'aime pas comme je suis. Qu'on est pas compatible. Mais je m'en fiche, ma vie continue.

De ma pensée découle mon comportement, mais tant que je ne pourrai être dans l'acceptation il ne changera pas.

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Black Magic Girl
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !