N’oublie pas...

lu 39 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Claudia, tu as 12 ans à l’heure où je t’écrit, tu entres au lycée, oui tu vas te retrouver avec les « adultes » et toutes leurs histoires...

Tu es une fille du village comme le dise les grands de la ville, tu t’habilles bizarrement et en plus ta des formes...

Tu es une fille de caractère, ce qui t’as valu de te prendre une claque à la fête de l’association par un grand qui t’avais dit « ta gueule » quand tu a voulu juste te défendre d’ailleurs tu portes la griffure à la poitrine, et auquel tu avais répondu avec tout l’insolence dont tu faisais déjà preuve à ton âge « si j’avais ta gueule je me serais étouffé à la naissance »

Déjà à l’époque, Claudia, tu avais du chien et un ton bien ancré et loin de la retenue qu’on attends d’une jeune fille

Tu es déjà toi

Je crois même que je suis plutôt fière de toi, fière de celle que tu es déjà, fière de t’être pris une baffe par un garçon pour défendre les plus petits

Enfin bref, on est au lycée , en ville, finit les marelles, les jeux dans la cour de récré, la mode c’est se tenir par le bras et marcher en long en large et en travers dans la cour avec les copines...

D’ailleurs des copines que tu n’a pas...

Très vite il te faut un string, ton premier string, parce que la culotte qui déborde du justaucorps fait marrer les autres et puis voir la tête de ta mère la première fois qu’elle le mets à sécher n’a pas eu de prix ????????????

Ta mère a refusé... mais ta grand-mère et son esprit de contradiction (tiens les chiens ne font pas des chats) t’en achète un

Tu es jeune, tu es jolie (si si je te jure tu n’es pas juste la fille drôle de la classe) tu es une petite fille normale à l’aise dans ses baskets, ne manquant pas de repartie

Jusqu’au jour où ta prof de Sport, te dis qu’avec quelques kilos de moins se serait mieux.

Mieux pourquoi? Tu ne le sais pas mais ta vie va basculer à cet instant, tu ne te verras plus pour ce que tu es mais pour ce que les autres voient de toi

Tu vas vouloir teindre tes vêtements en noir, tu vas commencer les régimes, et puis de fil en aiguille tu vas vraiment être cette grosse que tu pensais être depuis le début

Tu vas arrêter de manger, te priver, mais rassures-toi tu seras bien entouré, tu as cette chance, des parents présents et qui te prouveront plus d’une fois qu’ils sont là pour toi, où que tu sois et peu importe l’age que tu auras tu pourras toujours compter sur eux

Tu vivras des trucs qu’on ne devrait pas vivre, mais tu t’en remettra, ça te rendra plus forte, plus mûre que les autres, plus responsable

Saches que tu ne feras JAMAIS les mauvais choix, car chaque choix que tu feras dans ta vie, seront les tiens, ceux qui écriront ton chemin, qui engendreront des cicatrices mais aussi tes plus belles rencontres

Claudia, ne pleure pas ceux qui t’ont rabaissé, abandonné, humilié

Prends ce qu’il y a à prendre, prends chaque minute de bonheur sans craindre la suite, c’est comme ça qu’on vit vraiment

Car tu n’as pas besoins d’être aimé de tous, une seule personne peut apporter ce que tu aspires dans ta vie

Un regard verra en toi ce que tu avais enfoui, un seul regard te redonnera l’envie d’avancer, d’avancer vite, de courir, de changer pas pour lui mais pour toi

Une main tendu quand tu auras baissé les bras

Claudia, saches que je suis fière de la petite fille que tu es et de la femme que tu seras parce qu’envers et contre tous, tu resteras toujours la même

Tu ne te feras pas beaucoup d’amis mais tu garderas les bons

Tu resteras celle qui sniffé du poivre avec tes potes à la cafétéria juste pour avoir les yeux rouges ????

Tu resteras celle qui a assumé ses baskets bleus quand tout le monde portait des Buffalo au lycée

Tu resteras celle qui s’est fait dispenser du cours de sport pour ne plus se déshabiller devant les autres...

Tu resteras cette fille qui faisait la quête au collège pour « se racheter des cheveux » après une coupe de cheveux ratée

Tu resteras la petite fille de tes parents et tu les rendras fière ou pas...

Claudia, je pourrai te dire de te méfier des autres, je pourrai te blâmer pour tes choix, je pourrai te prévenir, te proposer d’autres chemins plus doux

Finalement je t’écris pour te dire de vivre, comme tu dois vivre, ne change rien, ne regrette rien, souviens toi que les choses n’arrivent jamais par hasard

Parfois on sera là où on n’aurait pas dû être

On rencontrera des gens qu’on aurait préféré ne pas connaître

On fera des choix qu’on n’aurait pas dû faire

Et on regrettera des choses qu’on ne pourra pas changer

Mais la vie est ainsi, elle est faite de choix, et ce sont ces choix qui font ce que nous sommes

Alors ma grande vit ce que tu as à vivre, j’ai confiance en toi, j’ai confiance en nous, j’ai confiance en moi.



Avec tout mon amour,
Claudia a 31 ans...

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Jessy1
  • Sep7ember
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !