Lundi 16 Avril 2018

lu 67 fois • écrit publicAjouter aux marque-pagesSignaler un abus

Souvent je me dis, la ce soir je fumerai bien mais pas parce que j’en ai besoin, parce que je pense trop à ça, à elle, à lui. Toujours une excuse, mais la vérité c’est que chaque soir j’aimerai fumer autant que j’en ai envie. J’ai peur car je sais que je ne fumerai pas avant un certain temps, en faite j’ai surtout peur de demain. De demain soir, comment ça va se passer? Je sais que j’occuperais mon temps en travaillant ou en passant du temps avec ma famille mais outre l’envie, le besoin.
Mon corps aura besoin de fumer, de cette drogue, les simples clopes ne lui suffiront pas. Et je vais devoir me battre contre ça. Je vais être si prêt de lui.

Au début j’avais peur de retourner la bas, d’aller en ville, de voir du monde. Mais aujourd’hui je réalise que j’ai plus rien à perdre là bas. Ma vie est à 300 km, au soleil. Je vais faire la belle.
Juste pour le bonheur des gens que je vais croiser à coup sûr. Je vais même sortir là où il sort, un jour on m’a dit qu’il fallait soigner le mal par le mal.

J’ai tout de même hâte d’être demain, je le sais, ils m’apportent tellement.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lolita01
  • Scy
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !