Driving night

lu 137 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
♫ Musique d'ambiance : [source]
Titre : Stilz - Midnight Dancer
Chargement de la musique...



Plusieurs fois dans l'après-midi il a posé intensément son regard sur moi tandis que j'écoutais de la musique munie de mon casque. Lui était sur ses jeux vidéos, d'habitude le monde pourrait s'écrouler tout autour de lui qu'il ne décollerait pas ses yeux de l'écran, alors tu comprendras ma surprise ma petite Plume et mon questionnement à ce sujet que je ne lui ai pas caché d'ailleurs "j'ai bien le droit de te regarder !?" ah mais oui, mais a quoi pensait-il donc pour réussir un tel exploit une manette de jeu dans les mains ?
Je souriais intérieurement, je riais même je crois bien, en tout cas j'étais très amusée, mais je n'ai rien montré, peut-être mes yeux ont-ils pétillé un peu me trahissant au passage ?
Bon ça n'a rien d'extraordinaire tu me diras, c'est vrai mais je tenais à le souligner quand même parce que vraiment c'était surprenant.

Ce qui n'a pas empêché que l'on se dispute la couette cette nuit, il tirait à un bout et moi de l'autre, nous faisons souvent ça, ce sont nos petites chipoteries de la nuit à moitié éveillés à moitié endormis et à ronchonner tous les deux dans ce demi-sommeil, parfois ça me fait rire, parfois pas du tout.

Bref il est parti travailler, j'étais réveillée bien avant lui et j'avais déjà pris mon poste, je me permets une petite pause café et je me dépêche d'y retourner car visiblement c'est la rentrée pour bon nombre de mes collègues et je ne peux me permettre de me faire trop chiper le travail, je n'ai que ça pour vivre pour le moment, j'ai bien conscience que c'est un soucis et bien-sûr j'ai le projet d'avoir d'autres activités pour compléter, c'est trop risqué une seule activité ma Plume, on ne sait jamais ce qu'il peut se passer et je travaille à ce poste depuis assez longtemps pour savoir qu'il arrive toujours des périodes où il n'y a pas assez de travail pour tous, souvent ça ne dure pas mais c'est arrivé que ça dure dangereusement dans le temps, je me souviens...et ça fait baliser un peu tu vois.

Allez n'y pensons pas pour ne pas faire monter les angoisses, café !

Avec brioche et 2 boules de chocolat Lindor, ah écoute il faut ce qu'il faut pour se motiver, ouais, ouais, je ne sais quand je vais dormir mais pas de suite c'est certain, je m'échouerai sur le canapé sûrement dans la journée, go j'y retourne.....

J'arrête pas de faire des pauses, je sais, je sais....tu sais que nous avons rejoués avec la boîte magique, je m'étais fait du rhum cerise cette fois, nous montons en intensité et ce n'est pas pour me déplaire, pour le moment mon objectif est en bonne voie...haha....Il était fâché d'ailleurs parce que notre petite étoile avait descendu toute la bombe de chantilly....hihi....rhoooo excuse ma Plume je n'ai pas assez dormi et soit ça me met de mauvaise humeur, soit je suis déchaînée et donc ce matin je suis passée de mauvaise humeur à déchaînée et tout à l'heure je serai toute écroulée.

07h33

J'ai réussi à déscotcher ma petite étoile de son lit et je tente de résister à l'appel du mien, je veux poursuivre encore un peu.

Bon bah voilà, suis toute écroulée, dodo !

Après un petit dodo me voici installée devant le grand débat ma Plume, c'est dommage c'est une succession de discours des élus, est-ce la bonne forme, ne devaient-ils pas aller droit au but sans cet enrobage inutile certes de joli forme mais longue et pompeuse ?

Ah ! avec les maires c'est plus direct, non parce que j'ai cru que j'allais m'endormir de nouveau.

Euh......c'est plus direct avec certains je rectifie, pfffff.....

J'ai encore fait des cauchemars professionnels cette nuit, c'est pénible, j'étais repartie dans cette entreprise que j'ai quitté au bout de 18 ans après en avoir gravi les échelons à 2 doigts d'être promue cadre, mais ma santé m'étais plus chère alors je suis partie et voici que cette nuit, encore une fois, j'étais là-bas.

Sais tu que mon chef a laissé mon bureau vide après mon départ, personne n'a jamais pris ma place, il trônait là au milieu du grand open space vide durant plusieurs années, depuis il a pris sa retraite, mon chef, mon bureau je ne sais pas......

Dans mon rêve j'étais donc repartie là-bas par erreur lorsque je m'en suis aperçue je me suis rendue dans la boîte qui avait fait appel à mes services, ils voulaient me faire porter de grands plateaux remplis de boissons pour une soirée de je ne sais pas quoi, j'ai refusé en leur disant que ce serait catastrophique et jamais je n'arriverais à porter leurs lourds plateaux sans casse, ils n'en démordaient cependant pas, mais je suis têtue alors à leurs soirée j'y suis allée mais sans les plateaux. Du coup je ne servais à rien ma Plume, mais j'étais présente et on me souriait, ma présence était bizarrement appréciée.

Tu sais je suis toujours étonnée lorsque je suis appréciée, je suis le mouton noir de la famille, c'est sans doute pour ça, comment font les autres pour m'apprécier alors que ma famille non, je veux dire ma famille celle dont je suis issue et non pas celle issue de moi.

Alors lorsqu'on m'a rapporté que Dom avait protégé mon bureau durant des années en mon absence j'en ai été touchée tu sais, je ne sais quelle valeur symbolique accompagnait son geste, mais elle était forte je trouve, non ?

Ma famille n'aurait pas fait ça pour moi.

Cela dit Dom aurait mieux fait de protéger mon bureau lorsqu'il n'était pas encore vide, mais ça c'est une autre histoire......

Enfin bref celle qui a pris ma place et que j'avais formée avant mon départ ne l'a jamais prise physiquement ma place, elle a été installée ailleurs et au milieu de la grande pièce trônait un bureau vide de moi.

Et ils commencent à me faire c"ier mes rêves à m'emmener là-bas, ce n'est pas la première fois et je finis toujours par me sauver d'ailleurs......

Le temps file trop vite certains jours ma Plume je trouve.

12
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Titus
  • Whovian
  • rotvi
  • Bulbass
  • Bonne Nuit sale ****!
  • Titia7
  • AazBonaarBoziik
  • Lizo
  • Elisa01
  • Morrigan
  • etoiledesneiges
  • Plume de nuit
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !