Lettre à mon papa

lu 90 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Il y a aujourd'hui près de 10 jours que nous t'avons conduis à l'hôpital.
Le jeudi 13 nous apprenions ta maladie... J'ai eu l'impression de recevoir un coup de poignard dans le cœur... Tout va si vite, le vendredi tu étais à la maison à plaisanter à rigoler et parler de tout et de rien...
Papa comme je me sent impuissante...pendant cette première semaine ton état c'est dégradé à une vitesse folle tu ne veux plus manger... Tu ne te réveille que partiellement... Tu ne vois plus... Je n'entends plus beaucoup le sons de ta voix tout te fatigue... Oh toi mon papa tu es devant moi si fragile... Puis le jour de ton transfère est arriver ici ils ne peuvent pas vraiment te soulager mais tu te bat... Ce jour j'ai cru que tu nous quittais.
Quand je suis venu te voir le lendemain cette foutue maladie avait encore gagner une bataille contre toi, elle gagne du terrain... Rien ne l'arrête.. Elle est rapide, dévastatrice...tu subis une opération car ton corps ne fonctionne plus comme il le devrais... Mon papa j'aimerai tellement te soulager, être confiante, entendre le sons de ta voix, te moquer de moi, mais tout ça tu ne le fait plus...
Dimanche mon cœur c'est remis à faire des bons malgré ces machine qui t'entoure... tu n'ouvre pas tes yeux mais quand je te parle tu m'entends... Tu comprends, un espoir en moi renaît, mais un autre côté de moi se brise tu m'entends tu hoches la tête mais tu es piégé dans ton corps...

Le 25 septembre nous sommes là, le médecin nous dit avec certitude qu'il ne pourront te guérir, cette chose immonde envahie ta tête, ton corps... Mon papa il paraît que tu ne vas pas tenir longtemps... Tu es déjà très fort cela fait 10 jours que tu te bats contre cette foutue maladie, dix jours que je te vois partir lentement, 10 jours que tu souffres.

Papa dis moi pourquoi ? pourquoi toi ? pourquoi si brutalement ? pourquoi n'avons nous rien venu venir ? Pourquoi tu ne guérira pas ?

J'ai tellement besoin de toi dans ma vie, une partie de moi n'ose imaginer l'avenir sans toi... Je vais prendre mes 30 ans tu ne seras pas prêt de moi, tu n'as pas encore vu mes enfants, tu ne m'as pas encore emmener à l'autel le jour de mon mariage il nous reste tellement de moment à vivre ensemble ce n'est pas possible... La vie t'arrache à nous et dans la pire des souffrances, toi qui a toujours été un homme bon et gentil...

Je ne comprendrais jamais, je ne l'accepterai jamais... Papa ma vie, mon père je t'aime je serais toujours près de toi... Tu seras toujours mon papa d'amour...
Je dois me résigner mais je n'y arrive pas...

4
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Elisa01
  • Addam
  • Nisan
  • Oxymore
Partager l'écrit
Nisan
Nisan :

Je prie Dieu qu’il vous donne la force de surmonter cette maladie

Aclochette
Aclochette :

Merci