Toi...

lu 130 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Encore une nouvelle étape pour toi ma petite mamie, tu as réussis a battre se mal qui te rongeais, mais aujourd'hui s'en ai un autre, ton cœur devenu si fragile est fatigué.

Les médecins disent que ton cœur pourrait s'arrêté à tout moment, il te propose pour l'aider et te donner une chance de pouvoir rester parmi nous cette chose que nous appelons tous "pile".

Je te connaît ma petite mamie tu n'es pas toujours très raisonnable , accepteras tu cette option toi qui refuse comme tu dis que l'on te charcute à ton âge?

Accepteras tu cette nouvelle qui te fait reculer chaque jour un peut plus de ton objectif rentrer chez toi?

Je me pose beaucoup de questions quand à cette chose car je sais que tu es fragile, que tu ne cesse de te battre depuis ses derniers jours, seulement te réveilleras tu ?

En faite est tu seulement consciente de tous se qui se passe autour de toi? On se croirait dans un mauvais rêve dont ont ne vois jamais la fin, d'ailleurs tu n'en vois pas la fin car quand ont pensaient tous que tu étais sortis d'affaire on en reviens à cette fameuse nouvelle.

Il y a deux jours déjà quand nous t'avons parler de maison de convalescence tu nous a toi même dit que ça faisais déjà 15 jours que tu étais à l'hôpital et que tu voulais rentrer chez toi.

Je t'avoue que j'ai peur mamie, je couche tout ca par écrit , car je sais que je ne peux te confier toutes ses choses et à vrai dire je ne voudrais pas accentuer tes peurs, tes craintes ...

Seras tu forte et te bâteras tu encore ? Ou est ce que tu vas abandonner car aujourd'hui tu penses que tous ça ne sert à rien ou du moins plus à rien à tes yeux?

Je suis pleine d'interrogations , tourmenter de question....Dans l'attente de ta décision...

C'est une vrai torture pour moi, surtout quand je vois ton regard , celui d'une femme fatigué de devoir faire se qu'on lui dit alors que tu es habitués à ne faire que ce que tu veux et être indépendante, tu es une femme qui ne demande jamais rien à personne , qui ne se plaint jamais, et qui aime sa tranquillité.

Quand tu demandes à rentrer chez toi j'aimerais te dire "oui nous rentrons, nous te ramenons" j'imagine alors ton sourire et ton impatience à cette nouvelle.

Aujourd'hui je ne peux pas te faire plaisir , je ne peux pas te dire ses choses si rassurante à tes yeux, et j'en suis désolé.

Comment vas tu t'en sortir? Quand vais- je réellement te retrouver? Mais vais-je seulement te retrouver? Je suis si triste et pourtant ce n'est pas moi qui devrais l'être dans l'histoire c'est toi qui compte et moi pendant se temps je m'apitoie sur se qui t'arrive.

Je veux seulement que tu saches que je t'aimes de tout mon cœur.

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !