10/06/2019 - 01 - Appel à l'aide...

lu 60 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher Karstolgronhaal,

Au final, la seule chose que je demande je n'y ai pas droit. Ce n'est pas une plainte, mais un appel à l'aide en vérité... Quand je dis ce genre de choses c'est toujours et ça a toujours été un appel à l'aide... Je ne demande ni pitié, ni choses impossibles à avoir. La seule chose que je demande et que je demande depuis finalement quelques temps, c'est juste une présence... Pas forcément l'amour, même si j'aimerai bien, mais au moins une présence. Je suis hypersensible comme tu le sais, je le suis depuis toujours, mais les gens s'en fichent. Ils veulent quelqu'un de fort, d'intelligent, de psychiquement fort et d'inflexible. Avec mon caractère docile, doux et mielleux, c'est certain que personne ne veut de moi. Je suis dans une spirale descendante en ce moment... C'est comme ça je suppose. Je sens que ma vie est bien partie pour faire des descentes fracassantes jusqu'à la fin.

Je n'ai pas le droit d'avoir ce que je demande, et je sais que pour le boulot, je vais faire des changements de poste réguliers. Bah ouais, quand tu vois mon parcours professionnel déjà, ça sent mauvais. J'ai déjà tenu pas moins de 8 postes différents. J'ai 24 ans, je devrais avoir des postes assez stable à mon actif, pas des postes aussi hétéroclites en aussi peu de temps. Je suis destiné à faire des petits boulots, souvent mal payés ou avec des conditions absolument improbables. Par exemple cette semaine je vais toujours finir à 21h/22h à partir de mercredi. J'ai trois nébulisations à faire... Je crois que je vais craquer à un moment. Je ne suis finalement pas taillé pour ce boulot, mais en même temps, je ne suis taillé pour aucun boulot. Je vais garder celui là autant de temps que nécessaire, ou que possible. On verra bien comment ça va se passer.

Tu sais pourquoi je me réfugie dans l'irréel? Car c'est encore le seul monde où j'ai l'espoir de ne pas finir seul. Dans cette réalité froide, terne et morne, je n'ai plus cet espoir de ne pas finir seul. Dans ce monde, seul ceux qui ont assez de chance y ont droit. Je ne fais pas parti de ces gens né avec assez de chance. Je dois donc piper les dés pour éviter des années de tristesses. Le combat contre Miss D ne sera pas aussi simple. On me dit souvent d'aller voir un psy, mais je m'y refuse. Pourquoi payer pour quelque chose que tu fais gratuitement? Ouvrir son coeur, de nos jours, ce n'est pas acceptable. Pour un homme c'est se montrer faible... J'ai beau avoir mes faiblesses, mes tors et mes points noir, je reste la personne que j'ai toujours été. Je reviens toujours doux, mielleux, tendre, aimant... Et j'en reviens sans cesse à cet appel à l'aide...

Je me demande combien de temps cet appel à l'aide restera sans réponse. Il peut le rester à jamais, comme on pourrait y répondre demain. Je n'y crois plus en vérité. C'est un appel de désespoir que je lance aujourd'hui. Regardes les choses en face, dès que j'appelle à l'aide, les gens fuient. C'est systématique en fait. Que puis-je espérer? Rien... Quand je parles de mes soucis, on me fuit, ou alors on essaie de réduire mes ressentis à juste un appel à la pitié. Peut être que je devrais juste dire "à l'aide"... Je ne sais pas. Il y a des choses que je ne peux pas dire, pas comme ça... Je n'ai jamais crié à l'aide... Tu connais ma capacité à faire des métaphores, et tu sais que c'est mon mode d'expression favoris... Tu sais comment je fais donc passer mes appels à l'aide. Comment je les ai toujours fait passé et comment je les ferai toujours passer... Qui suis-je pour appeler à l'aide après tout? Bah moi... Je suis moi...

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Maryline_du_59
  • Lunelle
  • Jdk
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !