14/02/2019 - 01 - Fêter l'amour...

lu 29 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher Karstolgronhaal,

C'est le jour de la fête de l'amour. Une fête qui célèbre le commerce des fleurs et des chocolats. Je vais fêter mon amour envers moi-même aujourd'hui, m'accorder le droit de m'aimer comme je le mérite. J'ai repris la perte de poids, j'avais repris 5kg. Il est temps d'arrêter les conneries. Ce qui est drôle c'est que cette fois-ci, personne ne m'a soutenu pour que je m'y remette, j'étais dans une période noire et j'en ai eu marre. Quand quelque chose ne te va pas, soit tu le change, soit tu t'adaptes. J'en ai assez de me haïr, il y a assez de haine dans ce monde pour ne pas en rajouter envers soi-même. J'aime ce que je suis, et le premier pas vers l'amour est l'acceptation de ce que l'on est, et la définition que l'on peut mettre sur ce que l'on est. Je suis un thérian, à la fois homme, dragon et spriggan. Je m'aimes tel que je suis et il est hors de question que je changes, pour les autres, ma vision du monde.

J'ai trouvé un mot à mettre sur ce que je suis, et ce n'est pas chose aisé dans ce monde ou tout est sujet à devenir un pic, une insulte, quelque chose de mauvais et de dur. J'aime mon côté draconique, impulsif, imprévisible, présent pour autrui, loyal et prêt à tout pour ceux qu'il aime, mais j'aime aussi mon côté spriggan, amoureux de la forêt, de la nature dans un sens plus large, pourfendeur de pollueurs, détestant que l'on fasses du mal aux êtres vivants si ce n'est pas absolument nécessaire. J'accepte que ces deux natures fassent parti de mon être. C'est probablement ce qui fait de moi, à mes yeux, un être plus humain que mes semblables humains. J'ai réussi à aimer ce que je suis. Il ne reste plus qu'à changer ce que je n'aime pas. Et ce que je n'aime pas c'est mon corps. Alors il est temps de changer de corps.

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Umber
  • Colorless
  • Blue Moon
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !