23/12/2018 - 02 - Fehu, impulsion primordiale.

lu 50 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

De toutes les voies que j'ai choisis jusqu'ici, celle des runes reste celle qui m'a toujours fait avancé. Que j'ai été trop vite ou que j'y ailles plus doucement. Point d'urgence aujourd'hui quand on comprends que l'impulsion primordiale n'est pas une propulsion violente et forcée, mais un coup de départ que l'on peut choisir. Nous ne sommes pas forcé d'aller plus vite que le monde, cette force, cette impulsion, est là pour nous aider à aller de l'avant, pas pour nous forcer à avancer. Trop longtemps j'ai essayé de me forcer. Aujourd'hui j'en paye le prix. Il est temps de prendre le temps comme on dit. Je ne sais pas si j'arriverais réellement à m'en sortir, mais je sais une chose... Je suis prêt à me battre pour survivre et pour enfin pouvoir me donner les moyens de prendre ma vie en main.

Je n'ai ni maître, ni chaînes. Je suis un dragon libre d'être lui-même. Peut importe les conséquences en société, je serai moi à partir d'aujourd'hui. Personne n'a le droit de m'enfermer dans une cage, une case ou un critère. Je suis aussi unique que n'importe qui. J'ai donc les mêmes droit que n'importe qui. Ma vie, celle dont je rêvais, commence donc ici et maintenant. J'ai essayé d'être comme d'autres hommes de mon temps, mais au final ce ne sont que des hommes du passé. Les hommes de mon temps ont compris que toutes ces futilités n'étaient rien. Etant un savant mélange de dragon, d'homme et de femme, je pense avoir une véritable clairvoyance sur ce qu'il se passe réellement autour de moi. J'ai compris les complots, les tentatives de me nuire et j'ai su les déjouer. Il est temps de cesser toute cette mascarade autour de moi et d'agir tel que je devrais être, tel que je serai à l'avenir. Sévère mais juste.

L'impulsion est le carburant et non le moteur. Le moteur c'est nous...
2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • rotvi
  • Blue Moon
Partager l'écrit
rotvi
rotvi :

"Personne n'a le droit de m'enfermer dans une cage, une case ou un critère"...je trouve ta phrase très "forte". Oui, tu es libre, libre comme l'air et personne ne pourras t'entraver de quelque manière que ce soit comme tu décris si bien dans ton écrit.