14/09/2018 - 02 - Le droit d'être soi, envers soi et pour soi.

lu 29 fois • écrit publicAjouter aux marque-pagesSignaler un abus

Cher "Moi du futur",

J'ai décidé de jouer le jeu ce soir. Je me laisse le droit d'être moi même, envers moi. Pourquoi? Car j'en ai assez de me demander si c'est bien de faire ci ou ça. Maintenant je vais me mettre en accord entre ma part homme, ma part femme et ma part dragon. D'ailleurs, ce soir, pour la première fois, elle parlera cette part femme. Autant la part homme et la part dragons parlent souvent (je te laisse deviner qui est qui) autant la part femme est plus discrète. Une part féminine qui répond toujours aux touches de féminité du monde. Même si aujourd'hui les touches de féminités sont si bien ancré dans le présent que j'ai du mal à les distinguer. C'est ce qui rend le tableau de la vie magique je pense. Si il n'y avait pas de touche féminine et masculine, la vie n'aurait pas la même saveur, ni la même odeur. Tout serait si différent que j'ai du mal à l'imaginer. Aujourd'hui j'ai été beaucoup brassé et pas pour de bonnes raisons... Mais bon, finalement, j'ai le droit de ne plus garder ça pour moi. N'est-il pas?

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Valentino
  • Aeliassa
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !