30/08/2018 - 02 - Grandir n'est pas souffrir, grandir c'est sourire.

lu 114 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher "Moi du futur",

Te souviens-tu de cet ado que j'étais il n'y a que deux ans? J'ai du mal à visualiser tout ce chemin parcouru. Pourtant, une chose me fait le voir, une chose qui peut paraître insignifiante... Je ne souffre plus de l'amour. En vérité, je souffre encore, mais plus au point où je souhaitais en finir. Quand je souffre, c'est une douleur si légère, qu'elle est insignifiante. J'ai compris que l'amour ce n'est pas souffrir, que l'amour ce n'est pas attendre que les astres soient alignés, que l'amour c'est profiter de chaque source qu'il peut donner, pour ne pas refuser le grand A. Le grand A... Il viendra en temps voulu, mais aujourd'hui, je n'ai plus mal. Aujourd'hui, je suis heureux que la femme que j'aime ait trouvé un bout de chemin heureux et je lui souhaite qu'il continue et qu'il ne soit que beau, même quand il prendra fin. C'est ça l'amour, ne souhaiter que le meilleur à ceux qu'on aime, peut importe le prix que ça nous coûte. Et en voyant leur sourire, en voyant la beauté de ce qu'ils sont quand ils sont heureux, être heureux à notre tour, sans crainte de se sentir trop heureux par rapport à ceux qu'on aime. Même si aujourd'hui je vis un amour fantôme, demain j'aurais peut être une petite fleure, puis un amour plus long, puis peut être un jour, à force d'amour plus long, le grand A viendra peut être à ma porte. D'ici là, je laisse la douleur et la haine à ceux qui aiment ça.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Aeliassa
  • Valentino
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !