28/08/2018 - 08 - Ti amo sorellina

lu 129 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher "Moi du futur",

Aujourd'hui j'ai décidé de faire une petite surprise à ma petite soeur, j'avais envie de lui écrire une lettre dans la langue qu'elle aime parler quand elle est très heureuse, l'itallien. N'étant pas un grand spécialiste de l'italien, j'ai décidé de tricher un peu. Oui je sais, c'est pas bien, mais bon, parfois on a pas le choix. J'ai donc décidé de te transcrire cette lettre ici, en français et en italien pour pouvoir la garder dans tes pages. J'ai envie de pouvoir la retrouver facilement pour pouvoir lui relire, les jours où elle aura besoin de tout l'amour de son grand frère. Les liens frères-soeurs sont parfois si beaux, que juste quelques mots font mieux que tout les gestes de l'univers. C'est un peu à ça que ça sert aussi un journal non? Alors je m'en sert comme ceci. Et puis je sais qu'entre tes pages, tout restera aussi beau que dans mon coeur. Alors, c'est parti!

"Chère petite soeur,

Tu es le soleil qui est entré dans ma vie alors que l'aube peinait à se lever. Tu as su chasser les ombres de mon coeur, trouver les mots pour me garder la tête hors de l'eau et les actes pour me faire remonter la pente. Sans toi, certaines choses n'auraient pas été possible et je n'aurais jamais eu le courage de me regarder dans le miroir pour m'y sourire la première fois. Il est loin l'être triste que tu avais rencontré un soir de printemps. L'été et passé et de ce tas qu'il pensait être une mauvaise herbe, en est sorti la plus belle des fleurs, dévoilant ton cristal. Je ne saurais jamais assez te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi, de toutes les fois où tu as séché mes larmes et de toutes les mains que tu m'as tendu sans jamais perdre foi en moi.

Ton grand frère qui t'aime."

"Cara sorellina,

Sei il sole che è entrato nella mia vita mentre l'alba lottava per alzarsi. Sapevi come scacciare le ombre del mio cuore, trovare le parole per tenere la mia testa fuori dall'acqua e le azioni per farmi risalire il pendio. Senza di te, alcune cose non sarebbero state possibili e non avrei mai avuto il coraggio di guardarmi allo specchio per sorridermi la prima volta. È lontano dall'essere triste che tu abbia incontrato in una sera di primavera. Estate e passato e questo cumulo pensava fosse un'erbaccia, ne uscivano i fiori più belli, svelando il tuo cristallo. Non potrò mai ringraziarti abbastanza per tutto ciò che hai fatto per me, di tutte le volte in cui mi hai asciugato le lacrime e tutte le mani che mi hai dato senza mai perdere la fiducia in me.

Il tuo fratello che ti ama. "

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Valentino
  • Aeliassa
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !