14/08/2018 - 02 - Je sais dans quelle famille je suis né maintenant...

lu 129 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher "Moi du futur",

Je sais à présent dans quel genre de famille je suis né... Autant leur manière de parlé politique m'a mis la puce à l'oreille, autant le fait que mon propre père, sous le regard amusé et convaincu de ma propre mère, vienne me dire ce que je ne suis pas mais ce que je suis à ses yeux, me disant que j'aurais fini dans une chambre à gaz. Des NAZI? Pire... Des néo-nazis... Si tu avais vu son regard... Son regard qui disait clairement "Tu ne mérites que de finir en chambre à gaz, ou au fond d'un trou crevé la gueule ouverte"... Et ma mère approuvant totalement... Mon frère suis exactement leurs pas en étant plus extrême encore... C'est donc ce que je suis pour eux? Un sous-homme? Voilà donc pourquoi ils me traitaient donc comme du bétail... Voilà donc pourquoi ils me font me sentir aussi mal, voilà donc pourquoi je ne me sens pas à ma place depuis plus de 23 ans... Car je suis né dans une famille de néo-nazi, une famille où la valeur première est la haine de l'autre, surtout si il est différent de leur idéal... Voilà donc pourquoi je veux m'en aller...

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Aeliassa
  • Philophobia
  • Mavieselonmoi 2.0
Partager l'écrit
Mavieselonmoi 2.0
Mavieselonmoi 2.0 :
• modifié 14 sec. après

Oh ! Je pense bien fort à toi en ce moment difficile et t'envoie tout le courage possible, je suis de tout coeur avec toi et espère sincèrement que tu pourras fuir ce monde a ta guise. Je t'embrasse.

Philophobia
Philophobia :

Mon Dieu. Je n'imagine pas ce que c'est, mais je sais comment ça fait de recevoir un des propos incroyablement dévalorisant de son propre sang. Fais de ton mieux pour sortir de là du mieux que tu peux. C'est si toxique.

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@Mavieselonmoi 2.0 : Merci, il est vraiment temps que je mette les voiles mais là... Je suis encore harnaché ici pour un bout de temps...

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@Philophobia : C'est le surnom que je leur donne, les toxiques... Merci de tes encouragements, ça fait chaud au coeur.