17/07/2018 - 01 - M'effacer pour ne pas interférer

lu 91 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Il y a des moments où j'aimerais crier pour qu'on prête attention à moi... Pourquoi ne le fais-je pas? Car je ne veux pas interférer avec la vie des autres. Ceux que j'aime ont leur vie avec tout ce qui peut compliquer leur journée alors je n'ai pas à être un élément qui pourrait interférer alors que ça va mieux pour eux. Je ne veux pas être un élément de stress alors que je le suis clairement dans les moments où je suis ainsi. Parfois je me sent si mal que j'aimerais que l'on vienne me tendre la main sans que j'ai à le demander pour ne pas avoir à être une source de tentions. J'ai tendance à me dévaloriser quand je suis dans cet état et tu le sais namour. Ce n'est pas que ça me plait vraiment d'être comme ça, c'est juste que pour le coup c'est ainsi que je me sens. Je n'y peut pas grand chose à mes ressentis car ils sont instantanés et incontrôlables. Ou alors c'est que je n'ai pas trouvé le moyen de les contrôler encore...

Parfois j'ai l'impression d'être de trop dans un groupe, par exemple dans mon équipe d'airsoft, souvent j'ai l'impression d'être de trop. J'en ai marre d'avoir cette impression mais je n'y peut rien, c'est quelque chose que je ne contrôle pas malheureusement. J'ai aussi l'impression de gêner souvent, de gêner ceux qui m'entourent par ma présence ou par mes mots. Parfois j'ai l'impression que même mes pensées gênent. C'est étrange pour quelqu'un qui prône la liberté de pensée, de croire que ses pensées puissent gêner d'autres personnes qui ne sont pourtant pas capable de lire dans mes pensées. J'ai souvent peur d'être jugé aussi... C'est un autre problème mais qui n'est pourtant pas des moindres quand on rêve de liberté. Pour moi la liberté ça serait déjà d'être libre de me sentir aimé et entouré de personnes qui m'aiment. Je souffre de ne pas réussir à me sentir aimé parfois. J'aimerais des fois aussi une histoire courte, mais ça c'est une autre histoire...

Parfois j'aimerais une histoire courte juste pour avoir des bras au réveil et avoir de la tendresse... Juste ça, rien de plus. Je ne demande pas le grand Amour car je sais que le grand amour, soit j'y aurait droit, soit il restera un idéal qui ne sera pas pour moi. Si jamais je vois que le grand amour n'est pas pour moi, je me réfugierai dans une vie qui sera à l'écart de tout. Pourquoi? Car le grand amour, si je ne l'ai pas, je ne veux pas des petites histoires sans espoir de durée. Si je n'ai pas d'espoir d'avoir l'amour que je veux, autant ne pas avoir d'amour du tout, car l'amour deviendra alors une source de souffrance pour moi. Je vivrais tel un ermite, en autarcie, loin de tout, au jour le jour, jusqu'à ce que le voile de la mort m'emporte vers d'autres contrées. C'est lugubre hein? Bah tant pis. Ce que je veux, je le veux vraiment et je ne veux pas un dérivé ou un ersatz de ce que je veux vraiment au fond de moi.

Que je suis compliqué hein? Bah ouais mais en même temps ce monde l'a bien cherché. D'abord il n'avait qu'à pas me piquer petit à petit la personne que j'étais et que je suis redevenu au prix d'énormes efforts, ensuite il n'avait qu'à pas me mettre avec des gens aussi toxiques, et pour finir il n'avait qu'à pas me donner l'impression que l'on me rouait de coup à chaque tournant. Aujourd'hui je suis épuisé de tout ça et je ne demande finalement que de l'attention... Attention qu'il est difficile d'obtenir visiblement. J'aimerais ne plus être seul, ne plus me réveiller tout les jours seul, ne plus vivre une vie seul, ne plus avoir mes petits plaisirs seul dans mon infinie solitude... Les moments de solitude c'est bien, quand tu en as de temps en temps, pas en permanence. J'ai parfois l'impression aussi d'être abandonné. Je sais que le mot est fort et disproportionné, mais en vérité c'est bel et bien ce que je ressent au fond de moi...

Je suis épuisé... Je pense qu'une bonne nuit de sommeil me fera du bien, malgré le fait que je sais pertinemment qu'au réveil je serai seul. Seul à affronter ma journée, à vivre mes épreuves, à devoir relever la tête alors que le cœur n'y est pas. Je ne sais pas trop en fait. Je dis ça ce soir, sous un coup de blues monstrueux, autant demain ça ira mieux. Je ne sais pas à l'avance ce genre de choses. Je dois être en déficits de sommeil en réalité. J'ai été épuisé toute la journée et je pense ne pas avoir assez dormi les précédents jours. De toute façon une bonne nuit de sommeil ne me fera pas de mal hein? Bah non ça ne me fera pas de mal, ça me fera même du bien à vrai dire. Et puis, de toute façon, personne ne viendra jamais interrompre mon sommeil... Même si je t'avoue que parfois... J'en rêverais vraiment que quelqu'un que j'aime m'appel en plein milieu de la nuit............

7
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Jdk
  • Aeliassa
  • Aveline I Can Fly
  • Aigle
  • La Dreameuse
  • Blue Moon
  • Arthémia
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !