16/07/2018 - 03 - Pas de nouvelles...

lu 123 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
♫ Musique d'ambiance : [source]
Titre : Bigflo & Oli - Alors alors
Chargement de la musique...



Aujourd'hui j'ai passé le plus clair de la journée seul. Même si j'ai eu quelques période de la journée où l'on m'a parlé, j'ai eu l'impression d'être un peu tout seul. Je sais que c'est juste une impression. Je sais que les autres ont eux aussi une vie, mais justement il y a des jours où j'ai l'impression de ne pas avoir de vie, de ne pas avoir quelque chose à raconter aux autres, parfois j'ai juste l'impression de ne pas exister. Je sais que tout ça est faux, j'existe toujours dans le cœur de tout ceux que j'aime et que j'existerai toujours dans leur cœur. Malgré tout j'ai parfois cette impression. Je dois avoir un sacré manque d'amour propre pour avoir besoin du regard de ceux que j'aime pour me sentir exister. J'oublie souvent que je dois moi aussi vivre des moments qui me sont propres pour être un être entier, ne pas devoir dépendre d'un regard pour vivre enfin. Ce soir je me sens un peu faible, comme je me suis senti tout le reste de la journée en vérité. J'ai été très faible aujourd'hui. J'ai eu des vertiges dès que j'essayais de bouger un peu alors je suis resté couché.

Je pense que d'avoir quelqu'un à mes côtés qui puisse me comprendre, m'aimer et me faire me sentir désirer, devient une vraie priorité pour ma psychologie. Oui je sais que c'est idiot de penser ça, je sais que c'est même totalement faux. Je sais que si j'ai quelqu'un alors que je suis dans cet état, cette personne va soit profiter de mes faiblesse et de mes états d'âme, ou alors la personne fuira mon comportement qui peut être effrayant, stressant, angoissant ou frustrant quand je suis dans cet état. Je me demande si c'est parfois pas mieux de m'isoler le temps de me ressaisir dans ces phases là. Je ne veux pas embêter ceux que j'aime avec mes états d'âme alors que je sais qu'eux aussi ne sont pas forcément en état de supporter cela. J'écris au rythme de cette musique que je fais jouer en boucle le temps de vider mon sac. Quelques fois les musiques me parles, c'est le cas de celle-ci. Parfois j'ai l'impression de me perdre un peu et de me chercher à la fois. Parfois je me demande si je ne suis pas ailleurs, sur ce plan de la réalité ou un autre.

J'aimerais parfois refaire le monde encore une fois, autour de musiques, de bières ou de jus de fruits. Cela fait trop longtemps que je n'ai pas refait le monde en vérité. Je n'ai pas laissé mes idées vagabondé depuis très longtemps et j'ai l'impression d'avoir un peu perdu ce désir de changer le monde de manière significative. Souvent j'ai l'impression de me perdre petits bouts par petits bouts. J'ai besoin d'une vie vraiment simple j'ai l'impression. J'ai du mal à gérer toute la complexité de la vie. Entre mon alimentation, mes principes, mes désires, mes valeurs etc... Ma volonté ne suffit pas j'ai l'impression. Parfois j'ai l'impression de me retrouver dans un trou noir qui aspire toute ma motivation et toute ma volonté, ponctionnant toute mon énergie au passage. Je me sens tellement vide d'énergie et même mes buts semblent totalement en décalage avec la réalité. J'aimerais parfois me replonger dans mon monde à moi mais il disparaît parfois. J'ai l'impression de perdre parfois certaines petites choses qui reviennent parfois quelques heures plus tard, parfois plusieurs mois.

J'ai mal à mon petit coeur qui se sent délaissé, même si je sais que c'est faux, c'est la sensation que j'ai. Je sais que c'est injuste envers ceux que j'aime et qui eux sont toujours là malgré tout ce qu'ils ont à faire dans la journée, ils trouvent toujours le moyen de prendre de mes nouvelles et de me parler. J'ai toujours eu cette peur de l'abandon en moi et aujourd'hui encore elle frappe de toutes ses forces sur mon coeur. Je me fais donc tout petit alors que j'aimerais parfois juste hurler ma douleur une bonne fois pour toute. Les mots couchés sur tes pages font offices d'hurlements silencieux. Je pourrais mettre cette page sous clé mais j'ai besoin de sortir ces mots de moi et mettre cette page sous clé serait comme finalement taire les mots que je dois dire avant de craquer. Finalement je suis vraiment un dragon. Un dragon ne peut taire sa douleur, peut importe si ses mots sont injustes ou font mal, si un dragon a mal, il l'exprime d'une façon ou d'une autre. C'est ma façon de m'exprimer au final l'écriture et j'en aurais toujours besoin quoi qu'il arrive.

Ce soir je suis vraiment injuste dans mes propos j'ai l'impression, mais en même temps ma vision du monde est brouillée par mon ressenti qui est lui, on ne peut plus réel à mes yeux. Je me sens vraiment épuisé et pourtant je n'ai envie que d'une seule chose, c'est de parler. J'ai besoin de parler à quelqu'un, peut importe qui ça peut être, mais j'ai juste besoin de dire et qu'on m'écoute sans m'interrompre. J'ai besoin qu'on fasse pour moi tout ce que je fais pour les autres, sauf qu'il n'y a que moi qui serais capable de faire ce que je fais aux autres. C'est peut être pour ça que j'écrit ainsi en fait. Parfois les explications les plus évidentes sont les plus proches de la réalité objective. Pourtant mon ressenti lui n'est pas objectif. Mon ressenti est injuste j'ai l'impression... J'ai l'impression d'être une personne injuste ce soir. Je m'interdis souvent d'exprimer ce genres de mots mais ils finissent toujours par ressortir tôt ou tard. Peut importe la façon de cacher ces mots, ils finissent par sortir au grand jour sans aucun filtre et sans aucune limitation...

1
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Aeliassa
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !