23/06/2018 - 03 - J'en souffre...

lu 113 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
Météo : Nuages | ?°C
Envie : D'offrir un câlin
Humeur : Triste
Noter ma journée : 5/10
♫ Musique d'ambiance : [source]
Chargement de la musique...




Il y a parfois des choses qui nous font mal, des choses qui semblent pourtant si belles et si positives... Voir des câlins me fait souffrir, je l'avoue. Pourquoi ça me fait souffrir? Car je ressens ce que les gens ressentent et je sais que je ne le ressens pas et qu'il est possible que je ne le ressentes pas avant longtemps. Ce qui me fait mal surtout, c'est que ça créé un manque terrible en moi. Je suis le seul à ressentir ça. Je ne pense pas que l'on puisse un jour comprendre, ni pourquoi, ni à quel pour ça me fait mal. C'est pour ça que je refuse parfois de sortir, c'est pour ça que je refuse parfois d'aller au ciné, c'est pour ça que je refuse d'aller parfois juste boire un verre en ville. Quand je vois un couple heureux, je sais exactement ce qu'ils ressentent au moment où ils le ressentent et je sais que moi, j'ai de la nostalgie et de la douleur par rapport à ça.

Je souffre... Rien que de voir des acteurs le faire dans le cadre d'une série me fait horriblement mal, alors imagine ce que ça me fait de voir de vrais gens dans la rue le faire. Pourtant, je ne souhaite qu'une chose à ces gens là. Que leur amour ne s'éteigne jamais. Pourquoi? Car c'est ce que j'aimerais qu'on me souhaite un jour... Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse, m'a-t-on toujours dit, alors je fais aux autres ce que j'aimerais qu'on me fasse. J'aimerais que ça soit simple pour moi de rencontrer des gens. J'aimerais trouver des gens avec la même sensibilité que moi. Sauf que quand je sors dans la rue, je ne trouve jamais personne qui dégage ce que je recherche chez quelqu'un... Une âme, une aura... Appel ça comme tu veux, c'est ce que je cherche chez quelqu'un. Sauf que non, je ne rencontre jamais de personne qui dégage quelque chose.

Un jour peut être que je pourrais rencontrer quelqu'un comme ça... Je vais prendre l'exemple de ma série, mais c'est vrai que j'aimerais tomber sur quelqu'un comme le personnage d'Amanda. Gentille, attentionnée, compréhensive, présente, dégageant quelque chose de rassurant... C'est ce que je cherche quelque part, à être rassuré. Je rêve de vivre quelque chose de beau avec une personne qui soit belle à l'intérieur. Non pas que je me fiche entièrement de l'extérieur, ça serait hypocrite de dire ça en réalité, mais ça a bien moins d'importance que la beauté intérieur. Et puis comme je l'ai toujours pensé, une personne belle à l'intérieur paraîtra toujours plus belle qu'une personne pourris de l'intérieur à physique équivalent et on peut même dire qu'une personne plus belle intérieurement mais moins belle extérieurement sera toujours plus belle qu'une personne parfaite à l'extérieur mais pourris à l'intérieur.

Je me sens toujours mal de penser à ce que je veux. Même si j'ai décidé que ce que je ressens et mes intérêts passeront en priorité, je continue à penser que ce n'est pas moi. Je ne suis pas ce genre de personne la. Je ne suis pas du genre égoïste. Je pense toujours aux autres, à ceux que j'aime, qu'ils soient à mes côtés ou à l'autre bout du monde... De ce monde ou d'un autre d'ailleurs. Je n'oublie jamais les personnes qui ont partagé ma vie et qui sont mortes aujourd'hui. Quelque part, je vie pour eux aussi. Même si je sais que ça peut paraître idiot, parfois je les ressens. Je ressens leurs émotions face à mes choix, face à mes peurs, face à mes doutes... De la fierté pour mes réussite, des encouragements et de la tristesse pour mes échecs... Ils sont toujours là pour moi. Et quand je suis triste ils ne sont jamais vraiment loin.

Je sais que tout ça n'est qu'une projection de mon esprit, quelque chose pour me conseillé, me guider, m'aider. Pourtant, je les ressens comme des personnes présentes mais absentes à la fois. J'aimerais parfois être une personne qui serait là en plus pour moi. J'aimerais être mon propre ami, mon propre confident... Parfois j'aimerais exister en deux corps pour pouvoir m'aider quand ça ne va pas. En vérité, ce que je cherche et que j'ai toujours cherché, c'est quelqu'un comme moi. Même en sachant que je suis unique, que personne n'est comme moi, je cherche cette personne en vain. Je continuerai à y croire aussi longtemps que je vivrai. Moi aussi j'ai droit à l'amour et je le sais, mais je cherche quelque chose qui n'existe pas encore ou qui n'existe peut être tout simplement plus. Peut être que je suis le premier comme le dernier homme de mon espèce, un spécimen unique...

Comment trouver quelqu'un comme moi? Par où commencer? Est-ce une quête vaine? Je n'ai aucune réponse et ce soir je n'en veut aucune. Je veux juste que tout ça sorte. J'ai besoin de sortir ce que j'ai sur le cœur. Je ne chercherais des réponses que quand je serais prêt à les entendre. Je ne sais pas ce que je suis prêt à entendre en réalité. Peut être rien, peut être la vérité, peut être un je t'aime, peut être juste un je suis là pour toi. J'aimerais juste que l'on vienne rompre le silence qui m'entour. Pour le moment tout ce que j'ai trouvé c'est de pleurer, mais ça ne durera qu'un temps ça. J'aimerais parfois juste avoir le droit de pleurer dans les bras de quelqu'un... Je t'assure que ça me ferai du bien... Juste pleurer et parler sans être interrompu, juste pleurer sans que ça soit mal vu. Juste pleurer comme je laisse les gens pleurer dans mes bras.

Jamais je ne pourrais le faire avec une inconnue car elle me jugerai avant même que mes larmes ne se mettent à couler. Pourquoi je ne ressens jamais rien venant des gens? Sauf de ceux que je connais par l’intermédiaire de l'écrit et d'internet. C'est peut être ça en réalité. Les gens comme moi sont peut être sur le net aussi en attendant de rencontrer comme moi, des gens comme eux. Je me souviens que jeudi on m'a dit que j'étais trop timide. Non je ne suis pas trop timide, c'est juste que je suis comme ça. Sensible, doux, tendre, affectueux, gentil, sans arrière pensé permanente et ça, ça repousse les autres en vrai, car ce sont des trais de caractère qui n'existent pas dans leur monde, pas en public. Et puis j'ai remarqué aussi que j'étais le seul à ne mettre aucun masque en sortant en ville. J'ai remarqué que le seul masque je met est celui du professionnel devant les employeurs et recruteurs.

J'aimerais parfois que les choses soient plus simples, moins compliqués, moins troubles, plus joyeuses pour moi. Par plus joyeuse, j'entends plus en accord avec la personne que je suis réellement et que je n'ai jamais caché être au final. On m'a juste précisé qui j'étais exactement à des milliers de reprises mais je n'ai jamais réussi à entendre qui j'étais. Le parasitage de mon environnement n'aide pas, c'est sûr, mais c'était à moi d'écouter. Aujourd'hui, j'ai perdu probablement le bien le plus précieux que je n'aurais jamais dans toute ma vie, mon temps avec des gens qui m'aiment vraiment pour ce que je suis et qui je suis. J'aimerais juste trouver une personne proche de moi physiquement pour pouvoir juste ressentir ce que je souhaite ressentir depuis 8 mois de nouveau. Il y a certaines dates que l'on oublie pas pour plusieurs raisons. Aujourd'hui j'aimerais vivre ce que je ne réussit pas à vivre...

Souffrir d'un câlin, c'est comme souffrir du bonheur des autres, ça ne devrait pas pouvoir exister...
AazBonaarboziik
3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Aeliassa
  • Lolita01
  • Philophobia
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !