18/06/2018 - 04 - ... Être humain...

lu 92 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher Journal,

Finalement l'être humain est un savant mélange entre altruisme et égoïsme. Il faut savoir faire preuve d'égoïsme parfois pour se préserver et préserver les autres de soi-même, tout en faisant preuve aussi d'altruisme en aidant les autres. Si tout le monde s'aidait, on serait tous sur un même pied d'égalité. Cependant, il faut garder un peu d'égoïsme pour que chacun soir différent et complémentaire. L'humanité est une si belle espèce, malheureusement ou heureusement, trop complexe pour être comprise d'un simple coup d’œil. C'est dans ce savant mélange, parfois troublé, parfois mal dosé, que l'on reconnait l'humanité d'une personne. Personne n'étant parfait, il faut savoir parfois différencier les personnes trop égoïstes et celles trop altruistes. Oui on peut être trop de l'un comme de l'autre. C'est possible. Pour ma part, quand je suis trop altruiste, je vire souvent un temps égoïste.

Chacun à son dosage, ce qui fait que tout le monde peut être complémentaire, à condition de pouvoir comprendre le dosage d'autrui. C'est un exercice pas si évident que cela à mettre en oeuvre, cela demande beaucoup de pratique et de nombreuses erreurs pour pouvoir en tirer les leçons qui s'imposes. Personne n'est parfait et personne ne peut comprendre autrui du premier coup dans toute sa complexité. Même le plus fort des profiler ne trouvera pas du premier coup toutes les subtilités d'un être, il lui faudra avoir toutes les données et si il ne les a pas, il devra les récolter avec la personne en question, faisant des erreurs aussi au passage. J'aime penser que l'humain est la somme de ses succès et de ses erreurs. Il faut être égoïste et altruiste à la fois pour être humain, il n'y a pas d'humain qui ne soit que égoïste ou que altruiste, ils perdent à mon sens, leur humanité. Sachant que l'altruisme peut avoir lieu à petite comme à grande échelle et que l'égoïsme peut s'appliquer à quelques heures par semaines comme à quelques semaines par an.

Je me réserve donc le droit d'être parfois égoïste avant de totalement dérailler, de penser à moi avant de perdre pied, car je suis un être altruiste par nature et que parfois, j'ai besoin d'égoïsme et de penser à ma petite personne. Ceux qui me connaissent le savent très bien, même si ce n'est pas facile de me raisonner quand je perd pied et que l'on peut souvent perdre patience. J'ai enfin compris journal, j'ai enfin compris qu'il fallait que je pense à moi pour de vrai, une ou deux heures dans la journée. Moi, juste moi, face à moi et pour moi, non plus pour les autres. Une fois de temps en temps avant de perdre pied et les pédales. Il me restera donc 22h par jour à consacré aux autres, moins mon temps de sommeil bien-sûr. Je me suis écouté et voilà ce que j'en ai conclu journal, il était temps que je m'écoute vraiment...

5
+1
Ils aiment cet écrit :
  • tortue
  • mariion
  • Aeliassa
  • Philophobia
  • Black Magic Girl
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !