13/06/2018 - 01 - La prochaine fois je me tairais...

lu 98 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
Météo : Pluie | ?°C
Envie : Envie d'être secouru...
Humeur : Triste
Noter ma journée : 0/10

Je me suis fait secoué comme un prunier... Alors que j'étais dans une phase où j'avais juste besoin qu'on me remonte le moral... Je peux te dire que ça m'apprendra à dire quand ça va pas... La prochaine fois je garde tout pour moi et puis c'est tout... J'ai compris que d'extérioriser faut le faire mais surtout pour soit et dans la solitude. Bah oui tout le monde a des problèmes alors tu te tais et tu encaisse comme tout le monde. Sauf que j'en ai marre d'encaisser comme on me dire, j'en ai marre de devoir me museler dans les conversations car ce que je dis, par nature, fait du mal à ceux que j'aime, j'en ai marre de devoir taire mes ressentis par politesse car d'autres encaissent autant que moi et sont dans des situations similaires... On oublie que l'amour est mon carburant et non mon moteur, on oublie que je n'ai pas eu d'enfance tout court, que mon adolescence a été un parcourt du survivant et que ma vie d'adulte a commencé de la pire des façons, par un échec qui m'a conduit au plus profond des gouffres...

Oui c'est facile de ce plaindre... C'est encore plus facile de dire aux autres d'arrêter de se plaindre car ça nous gêne. Oui j'ai mal, oui je le dis, oui je n'attend pas d'être au plus mal pour dire j'ai besoin d'aide... Je n'attends rien, je n'attends pas de miracle, pas de solutions magiques, juste j'attends une présence, la même présence que je donnes quand on m'appel à l'aide... C'est trop demandé? Visiblement oui. Je fais des généralités, comme d'habitude. Oui j'en suis revenu au même point qu'il y a plus d'un an, oui je suis retombé, oui je rechute dans la dépression, c'est pas une nouvelle ça, je le sais très bien! Alors pourquoi on me traite avec plus de violence? Pourquoi on cherche souvent à me brusquer? Pourquoi les gens ne veulent pas voir que ce qui me ferait du bien, c'est juste une présence et le droit de pleurer? Pourquoi je n'ai pas le droit au même traitement que je donne aux autres? C'est trop demandé?

Il m'arrive ne pas écouter oui, mais je ne suis pas le seul dans ce cas là... Le truc c'est que quand je vois quelqu'un qui ne va pas bien, je ne vais pas le lui reprocher en pleine figure. Je crois que j'ai vécu trop longtemps avec l'espoir que l'on me rende la pareil. Le monde n'est pas celui que j'aurais voulu, celui dont je rêvais étant enfant et me disant que tout ce qui comptais, c'était demain... Je n'ai pas eu droit à une enfance et tu le sais journal, c'est probablement ce qui me manque le plus au final. Le truc c'est que les adultes refusent de me laisser vivre des "bouts d'enfance" dans ma vie d'adulte. On m'a recracher le fait que j'étais adulte... Je l'ai limite pris comme une maladie sur le coup. On m'a dit "Tu es un adulte maintenant!" comme si on me disait "Tu as le SIDA maintenant!", enfin c'est comme ça que je l'ai pris en tout cas... Pourquoi? Car on me secouait en même temps pour bien me faire comprendre que je n'écoutais pas. En même temps ça ne rend pas l'écoute plus facile d'être secoué comme ça...

Non je n'écoute pas mieux quand on me secoue. Oui je me ferme parfois comme une huître. Non je ne suis pas le seul à être comme ça. Et oui j'aimerais être dans l'incapacité à me renfermer sur moi-même... Non je n'ai pas la patience d'attendre une durée indéterminée que mon corps aille mieux car j'ai promis dans une certaine durée de temps que je serai ailleurs. Oui j'aimerais qu'on m'aide à me reconcentrer sur cet objectif comme ma petite sœur le fait tout les jours en me disant que ce n'est pas grave si je ne fais pas telle chose, tel jour. Je ne reproche rien à personne journal, jamais, même à mes parents je ne leur reproche rien finalement. Tu sais pourquoi? Car je pardonne toujours tout. Pourquoi? Dans l'espoir qu'un jour quelqu'un se comporte avec moi de la même façon que je me comporte avec les autres.

Je ne suis pas quelqu'un qui va vers les autres... Je ne l'ai jamais été et c'est ce qu'on me reproche le plus... Je ne vais jamais vers les autres naturellement car je m'en suis tellement pris dans la tête que je me méfie. Je me méfie des autres. Même de ceux qui sont amicaux avec moi je me méfie. Pourquoi? Car c'est toujours la même chose au final. Le plus étrange en fin de compte c'est qu'on m'ait reproché aujourd'hui d'être moi-même indirectement. On me reproche d'être celui que je suis à l'instant T pour me dire qu'il faut que je sois moi-même... Au final, je ne sais même plus qui je suis. Alors je pense qu'il est temps de me définir à nouveau. J'aimerais que l'on arrête de me reprocher toujours d'être celui que je suis dans un instant T car ça dérange. Je vais l'écrire pour m'en souvenir surtout en fait, pas tant pour l'extérioriser que pour m'en rappeler.

Je m'appel AazBonaarBoziik, je suis un dragon avec le cœur d'un enfant, j'ai une MalBriinah que j'adore et un cœur qui est toujours lourd de chagrin malgré le temps qui passe. J'ai appris à prendre soin de moi avec ma MalBriinah et une femme que j'aime toujours et que j'aimerais toujours malgré le fait qu'elle ne m'aime plus de la même façon. Je vais devoir vivre toute ma vie avec cette peine dans mon cœur. Mon cœur sait ce qu'il veut et j'ai bien vu qu'aller à son encontre pouvait m'être extrêmement douloureux. Je préfère cependant être considéré comme un ami. Pourquoi? Car je sais que je ne supporterai pas la vie sans avoir de ses nouvelles, que ce soit de près ou de loin. J'ai un problème aussi de gestion de puissance dans mes actions. Je ne sais pas dosé mes efforts. Pourquoi? Car c'est dans ma nature de toujours me donner à fond dans un effort. C'est ce que je suis.

Je sais m'écouter, c'est juste que je ne me comprends pas toujours. J'ai parfois l'énergie pour faire de l'exercice, je le sens jusque dans chaque fibre musculaire de mon corps et quand je dois m'y mettre, pouf, on coupe le jus, plus d'énergie pour rien faire. Comment interpréter ça? Et on me dit de l'extérieur que je ne m'écoute pas et que je dois m'écouter? Mais merde à la fin! Qu'est ce que je dois comprendre? Et quand j'essaye d'expliquer ce que je ressens on m'engueule... Ou on me secoue, c'est au choix. Alors je crois qu'il est temps d'arrêter les frais. D'arrêter de parler... Je vais me taire et museler mes ressentis à partir d'aujourd'hui car au final c'est ce qu'il y a de mieux à faire pour me préserver. J'en ai marre de me faire secouer comme un prunier. Je crois que je vais vraiment devoir me taire sur ce que je dis aux autres et je te dirais peut-être à toi ce que je ressens. Sauf si on te dote de la fonction de brimage mais ça j'y crois moyennement.

Je vais me coucher, je n'ai plus de larmes pour pleurer de toute façon et j'ai les yeux brûlants... Bonn nuit journal...

Il n'y a que deux alternatives... Réussir ou mourir...
Abi
2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lolita01
  • Aeliassa
Partager l'écrit
Ancien diariste :

Et bien moi aussi la prochaine fois je me tairais, tu ne te rends même pas compte lorsque l'on veut t'aider et bah flûte !!!!!

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@Blue Moon : Tu crois vraiment ? Si j'ai fait cet écrit c'était juste pour me libérer d'un poids, pour faire sortir ce qui me chagrine... Enfin bref... Je suppose que tout ce que je dirais ne servira à rien. Je n'écrirai plus sous le coup de l'émotion pour sortir ce que j'ai sur le cœur...