30/05/2018 - 02 - Heureusement qu'elle étais là à cet instant...

lu 129 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages

Cher "Moi du futur",

Heureusement que ma petite sœur était là en cet instant car si non je n'aurais pas mangé et je ne serai probablement pas en aussi bonne forme que je le suis maintenant. Mon père a eu la bonne idée de me critiquer sur tout les points. Je dois dire que je met toute mon énergie à ne pas l'écouter mais ce qu'il dit me fait vraiment mal à chaque fois. Il m'a dit que mes efforts ne servaient à rien, que tout ce que je faisais était nul, que je faisais les choses n'importe comment et que de toute façon je resterais qu'un gros tas car je ne suis pas mon régime... Des mots qui blessent, qui font mal, qui peuvent tuer... Du coup je n'avais plus faim alors que je sortais de ma séance de sport et que j'étais en hypoglycémie. Je n'avais presque rien mangé de la journée et j'avais une faim de loup, faim qu'il a réduit à néant en quelques mots. Je crois que je fais une réaction normal dans ce genre de cas. Soit on se réfugie dans la nourriture, soit on se réfugie dans l'absence totale de nourriture. Je crois que c'est une entrée possible dans l’anorexie, chose que j'aimerais éviter autant que possible...

3
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Scy
  • Mavieselonmoi 2.0
  • Aeliassa
Partager l'écrit
Mavieselonmoi 2.0
Mavieselonmoi 2.0 :

Prends soin de toi, Écoute ton corps et laisse parler les autres!

lovilova
lovilova :

Laisse le parler et n'y fais pas attention !! A ton tour, dis lui ce qui ne va pas chez lui, ce que tu ressens. Parler et le meilleur moyen d'éviter la guerre !! Et si ça ne marche pas ou que tu n'as pas assez de courage, écris lui une lettre. Et si, après ca, il ne change pas d'avis, c'est vraiment qu'il a un coeur de pierre !!