29/05/2018 - D - Savoir avancer.

lu 140 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
♫ Musique d'ambiance : [source]
Chargement de la musique...




00h00

Aller de l'avant, ça c'est important. Il ne faut pas avoir peur du vide quand on a de si fortes ailes. D'ailleurs je n'ai pas peur du vide. Le vide je l'ai déjà trop connu. J'ai eu la force d'en sortir une fois alors pourquoi pas deux? Je suis dans une phase de vide, une phase où j'ai le choix de mon avenir. Je décide de faire de cet avenir quelque chose de beau. J'ai besoin de faire de mon avenir, un avenir plaisant. Je ne veux que des gens qui m'aiment autour de moi, peut importe le temps que ça prendra je ne veux que ça. J'ai décidé et c'est ainsi. Ma volonté est ce qu'elle est. Je n'ai pas peur de mon avenir, j'ai peur du chemin qui y mène. Oui j'ai peu, et je n'ai pas peur de le dire. J'ai peur, comme un enfant à peur devant la nouveauté, je suis à la fois émerveillé et terrifié. De quel côté penche la balance?

00h11

Pour le moment la balance tient en équilibre. J'ai autant de peur que d'excitation. C'est ainsi que je suis ce soir. J'ai peur du chemin car il y a tant d'inconnu... Moi qui me réfugiait dans ce que je connaissais il va falloir sauter le pas. Sauter une fois de plus dans l'inconnu, sauter une fois de plus vers mon avenir. Suis-je un dragon? Ou suis-je un lâche? Je suis un dragon, alors je dois avancer. Peu importe les difficultés, peu importe les sacrifices, peut importe ce que je devrais faire, il faudra sauter le pas. Les dragons ne sont pas des êtres sans peur, insensible, impassible face au danger. Les dragons ressentent la peur, le doute, l’appréhension, la douleur et l'abandon. Les dragons connaissent le sens de ces mots probablement mieux que les humains eux mêmes.

00h27

"Ti-cul voulait être comédien, mais ses parents lui ont dit, que c'était pas bon ch'min pour être heureux dans la vie." On m'a toujours dit où aller pour être heureux et tout leurs chemin n'ont fait que me rendre malheureux. J'ai décidé alors de suivre ma voie et là ils s'inquiètent de me voir partir. J'ai décidé que j'en avais assez de rester dans le négatif. Je ne cherche plus aucun sens à toutes leurs conneries, car au final, c'est MA p'tite histoire et c'est à moi d'écrire la fin d'ma p'tite histoire. J'ai décidé que la fin de mon histoire se ferai aux côtés de ceux que j'aime et qui m'aiment en retour. Non pas que je vais disparaître pour mes parents et mon frère, je resterai présent au cas où ils aient besoin de ma présence, je crois trop que les gens peuvent changer en bien. Je laisse trop de chance à ceux qui m'ont fait du mal, trop de chance de changer. Comme je le dis souvent, je ne suis pas responsable de la vie des gens, si ils changent pour moi, c'est qu'ils veulent en partie changer pour eux.

00h35

J'ai toujours eu des amnésies. Petites certes mais j'ai des trous dans ma mémoire. Habitué à recoller les morceaux, personne n'a jamais remarqué ce fait. Si j'oublie ce n'est pas par volonté d'oublier, il ne faudrait pas non plus croire que j'aime ça. Je ne choisis pas ce que j'oublie, c'est parfois des journées, quelques fois des semaines, et une fois de temps en temps une année complète... Je ne te raconte pas la galère que c'est d'apprendre avec des amnésies. Il faut toujours tout répéter, driller sans cesse pour apprendre la moindre chose. Pour apprendre à écrire je me souviens avoir demander des crayons de couleurs et des feuilles pour dessiner et m’entraîner à écrire en cachette pour éviter les moqueries. C'est pour ça que j'ai toujours l'écriture d'un enfant d'ailleurs. Apprendre à compter de tête je n'ai pas réussit avant la 6° pour prendre un autre exemple.

00h46

Je n'ai jamais pu apprendre normalement d'ailleurs. Il a toujours fallu que je répète encore et encore jusqu'à ce que chaque geste viennent naturellement et seul. J'ai écrit plus de 1000 pages pour apprendre à écrire à la main, fait plus de 10000 opérations de tête avant de connaitre la réponse à 6 x 6 (36), j'ai mis plus de 1800 écris pour écrire à peu près comme il faut ici et en 23 ans, je n'ai pas encore réussi à apprendre à vivre. Je commence lentement à apprendre à vivre. C'est long et laborieux mais c'est ainsi. J'ai du mal a écrire ces mots à tel point ils me font mal à voir. Pourtant il ne s'agit de rien de plus que la vérité. J'apprends seul, toujours seul, sauf quand ma petite sœur est là. Elle n'a jamais jugé mes manquements de mémoire, elle n'a jamais jugé mes défauts, elle n'a fait que me montrer comment les corriger, comment mieux me comporter envers moi-même...

Je l'aime ma petite sœur et c'est avec elle que j'aimerais vivre pour le moment, on a besoin l'un de l'autre et je sais que c'est un passage qui nous fera du bien à tout les deux. On apprendra ensemble, on ne se jugera pas, on s'aimera et on fera face à l'avenir. C'est ainsi que nous fonctionnons tout les deux et on sait exactement comment vivre à deux. On connait nos habitudes et nos modes de vie. On a pas de secret l'un pour l'autre et on sait ce que l'on vaut au quotidien. On n'attend rien l'un de l'autre si ce n'est d'être présent l'un pour l'autre et ça, je sais qu'on le sera toujours et pour toujours. Nous sommes heureux ensemble, frère et sœur, main dans la main, en marche vers l'avenir....

10h27

Enfin fini tout ces papiers. Maintenant je profite du temps que j'ai pour moi. Je me fais un petit plaisir solitaire au McDo. Je sais, c'est pas bien tout ça tout ça... Zut à la fin. J'ai rien mangé avant de partir ce matin.

2
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Scy
  • Aeliassa
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !