28/03/2018 - 01 - Pas toujours....

lu 168 fois • écrit publicAjouter aux marque-pages
♫ Musique d'ambiance : [source]
Chargement de la musique...




Cher Karstolgronhaal,

Je ne vais pas toujours bien... Non je ne vais pas toujours comme j'aimerais que ça ailles. Il m'arrive d'avoir encore des coups de blues. Il m'arrive parfois de lire des choses qui me font mal, de voir des images qui me foutent une claque, d'entendre des sons qui ne me veulent pas du bien, de sentir une odeur qui créé chez moi une douleur aussi forte que si je respirait un acide sucré. Aujourd'hui ça ne va pas. En même temps la vie c'est des hauts et des bas. La vie n'est pas que bonheur, sans ça la mort n'existerai pas. Non je ne vais pas bien. Je sais que si on me pose la question, selon les personnes je dirais que ça va mais non, ça ne va pas. Je ne peux pas mentir à ceux que j'aime, ils le verront tout de suite que je ne vais pas bien. J'ai besoin de temps pour me faire à quelque chose. Je ne te dirais pas quoi, je ne le dirais pas d'ailleurs, je vais le garder pour moi. Tout ce que je peux te dire c'est que j'ai mal. Pas physiquement, étrangement les courbatures sont moins douloureuse que ce qui me fait mal.

Ce que je peux te dire c'est qu'aujourd'hui je ne suis motivé par rien. Je ne veux rien faire, j'ai juste besoin finalement de laisser couler, de laisser la laisser partir la douleur. Car je suis toujours attaché à un espoir, ma lueur d'espoir, la même qui m'a tiré de la dépression, la même qui m'a tiré de chaque mauvais moments. J'ai toujours eu cette lueur d'espoir. Cette lueur est toujours là, même si elle brille moins je sais qu'elle est là. Tant que cette lueur brillera un peu, je resterai en vie. Le jour où elle disparaîtra totalement, je disparaîtrais avec elle. Pas physiquement bien-sûr, je ne serai juste plus reconnaissable, je ne serais plus que l'ombre de ce que j'ai été et ce que je suis aujourd'hui et ça, je ne suis pas sûr que ceux que j'aime puissent l'accepter. J'ai beau croire très fort, parfois la foie et les démonstrations ne suffisent pas à faire voir à quelqu'un l'évidence. Quand on ne veut pas voir, on ne voit pas.

Je suis un peu amère aujourd'hui oui. Ce n'est pas forcément ce que j'aimerais faire transparaître mais je ne veux pas mentir. Ni à ceux que j'aime, ni à moi même. Je n'expliquerais pas pourquoi ça ne va pas mais je voulais dire que ça n'allait pas. Parfois on a juste besoin d'un câlin de la part de ceux qu'on aime pour se remettre en selle. Sauf que de ceux que j'aime, aucun n'est à côté, à portée de mes bras câlins qui ne demandent qu'à être serré autour de quelqu'un qui m'aime. Non, au lieu de ça je vais me contenter du moindre mot gentil à mon égare, qu'il soit doux ou pas d'ailleurs. Même si c'est juste un "Bon boulot." je le prendrais comme un câlin. Je sens que je n'ai pas fini de laisser couler mes larmes moi. J'ai toujours été hypersensible et hyperempathique alors quand j'ai mal et que je pleur le truc s’amplifie tout seul... Je comprends que tout le monde ne puisse pas être présent tout le temps, chacun a une vie, des obligations, des envies qui sont plus importante que de passer un moment avec quelqu'un qui va mal.

Je terminerais juste cet écrit sur cette citation....

Il faut plus de force pour laisser couler ses larmes et avouer ses faiblesse que pour les cacher...
6
+1
Ils aiment cet écrit :
  • Lolita01
  • FallenAngel
  • Oublier
  • Aeliassa
  • IamJulie
  • Scy
Partager l'écrit
Lolita01
Lolita01 :

Courage :-)

FallenAngel
FallenAngel :

Courage! Parfois les temps sont dures mais ta lueur d’espoir est toujours là et tes proches aussi sont toujours là! Tu réussiras à remonter la pente :)

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@FallenAngel : Merci, heureusement que cette lueur ne s'est pas éteinte, c'est ce qui me permet de tenir le coup

FallenAngel
FallenAngel :

Espérons que cette lueur ne s’éteigne jamais :)

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@FallenAngel : si ça arrivait je pense que ça serait visible rien qu'à ma manière d'écrire.

FallenAngel
FallenAngel :

@DraconicAngel : c’est vrai qu’en voyant la plupart de tes écrits de plus près, tu as l’air plutôt positif dans la vie de tous les jours même si parfois ça ne va pas.

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@FallenAngel : Je cherche à voir le positif plus que le négatif mais parfois c'est pas suffisant.

troplol18
troplol18 :

Je sais pourquoi tu ne vas pas bien et je le comprends, courage mon dragon !! Je serais toujours là pour toi !
Et ton écrit est magnifique 

Scy
Scy :

Câââliiiin :-D

J’espère que la joie de vivre reviendra très vite, on ne peut pas toujours être bien sinon comment saurait-on que l’on est bien ? ^^

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@Scy : C'est vrais que sans malheur il n'y a pas de notion de bonheur non plus, il faut toujours relativiser le négatif pour se tourner vers le positif. =) 

Scy
Scy :

Relativiser quand on souffre ce n'est pas toujours facile, mais apprécier encore plus quand ça va, ça oui, je sais faire ^^

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@Scy : Personne n'a dit que c'était facile, moi je suis dualiste alors ça ne me pause aucun problème de le faire mais je comprends que pour une personne sans cette capacité cela peut être plus difficile. Et puis par fois on ne VEUT PAS relativiser, on veut rester dans l'emplification car des fois ça fait du bien d'exagérer un peu le problème pour s'en moquer et finalement relativiser en se disant que c'est une petite sourie et pas un énorme éléphant.

Scy
Scy :

Des fois on se sent juste totalement impuissants pendant un instant plus ou moins long, incapable de réfléchir, le cerveau déconnecté, tu sens juste la souffrance, la peine, qui t'envahit comme un torrent en furie, c'est en cela que je disais que ce n'était pas toujours évident de relativiser dans ces moments là ^^ Et après oui, on peut se complaire dans cette situation mais je pense que c'est quand même différent, ce n'est plus le même instant ni les mêmes émotions, enfin c'est un avis très personnel et un ressenti très personnel aussi ;-)

AazBonaarBoziik
AazBonaarBoziik :

@Scy : Pour avoir été au fin fond de la dépression je sais très bien ce qu'est le sentiment d'impuissance, sur une très très très très très longue durée. Je n'ai nul besoin d'un exposé ;) 

Quand on s'habitue à la douleur on fini toujours par se dire que c'est normal, que c'est un état constant, la complésance c'est souvent le moyen qu'on trouve pour essayer de rire un peu de sa douleur.

Scy
Scy :

Ce n'était pas un exposé, j'avais juste le sentiment que je m'étais peut-être mal exprimée et qu'on se se comprenait pas mais ça n'a pas l'air de s'arranger (rire) je me tais donc et me contenterai de te lire en silence ;-)