La dépression

lu 32 fois • écrit public anonymeAjouter aux marque-pagesSignaler un abus

Tout les jours ,je revis le même cauchemar.
Le matin je me réveille ,mes yeux me pique encore à cause des larmes que j’ai versée toute la nuit . Je l’ai blessée , je le sais . J’ai toujours étais là gentille fille qui dit oui, qui fais tout ce qu’ont lui dit sans broncher . Seulement je n’en pouvais plus de cette soumission . J’ai libérer le diable qui ce trouver en moi . J’ai tout dévoiler . J’ai demander quelle arrête de me critiquer . Peut importe que mes dents soit de travers ou que je ne rentre pas dans une taille 36 . Tu es ma mère tu devrais me consoler quand je pleure et pas provoquer mes larmes . Je me suis toujours accrocher à l’idée que les parents aimer forcément leurs enfants . L’appel du sang comme certain dirais . Seulement pendant qu’il m’abandonna a mes dépressions je pleurer et tu ma récupérer chez toi , me donnant l’espoir d’un avenir meilleur , d’une vie mais tu as à ton tours fais couler mes larmes sans jamais savoirs qui j’étais vraiment et pourquoi cette sensibilité que j’ai devenait vite une maladie , oui car je suis malade mais tu ne l’a jamais su . Tu n’es jamais venu aux rendez vous .Médecin ,Psychologue .peut importer tu n’avais pas le temps . Mais sache maman que mon temps à moi presse , je suis dépressive chronique et un jours tu verras que j étais suicidaire .

0
+1
Ils aiment cet écrit :
Partager l'écrit

Aucun commentaire, sois le premier à en laisser un !