• Journal de Primavera

    " Vint un printemps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore "

    41 ans - France
    Membre depuis le 20 juillet 2014
    118 abonnés - 70 abonnements - 51 badges

  • S'abonner
  • Envoyer un message
écrit le 25 mai 2024 à 20h34 dans Journal intime

Passation

16h29, la voiture passe dans la rue.   Je bois un verre d'eau, je prends le temps de respirer.  16h30, ponctuels, ils frappent à ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Primavera, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

19/05/2024

Orage

Il fait lourd. Après une matinée ensoleillée le ciel s'assombrit. J'entends au loin le grondement de l'orage, et plus près les grillons ...