écrit le 27 mai 2024 à 17h07 dans Journal intime

Lundi 27 mai 2024

Évidemment ce lapsus, évidemment cette vérité, parce que je n'ai plus la force de chercher dans les décombres, dans les espoirs un chemin qui ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Mazarine, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

05/11/2020

Th11

Nous surgirons. Tout ce qui balbutie n’attend que d’exister. Et c’est déjà là, au large de nos bras, l’étreinte si tu effleures un peu ...

02/05/2023

Mardi 02 mai 2023

J’suis dans le bus de retour… Éprouvant ce séjour. Si la Dordogne avec Moussette était un vrai moment de douceur et d’amitié jolies, la ...

16/07/2023

Dimanche 16 juillet 2023

Sous le pont Mirabeau coule la Seine Et nos amours Faut-il qu'il m'en souvienne La joie venait toujours après la peine Vienne la nuit sonne ...