écrit le 28 mars 2015 à 23h29

© C'était

C'était flou. Comme quand il pleut sur une fenêtre, comme quand on pleure. C'était beau. Comme les vignes charentaises, comme Paris, comme toi. ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Arnacoeur, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

09/02/2015

09.02 © Défouloir de maux

#Bribes

J'comprends pas pourquoi on appelle les heures d'insomnies des nuits blanches, parce que moi, pendant ces heures, j'broie que du noir. T'as voulu fum ...

18/02/2015

© Allô docteur ?

#ÉcritFictif

« Allô docteur ? J'ai un problème, c'est mon âme. Elle a arrêté de chuter à chaque coin de la vie. Du moins, je crois, je n'en suis pas sur ...

05/08/2015

ASSOCIATION « PARLONS-NOUS »

#ÉcritPersonnel

ASSOCIATION « PARLONS-NOUS » « Bonjour ou bonsoir chers terriens, Je viens ici ce soir pour libérer mes esprits qui sont encombrés par les d? ...