écrit le 28 mars 2015 à 23h29

© C'était

C'était flou. Comme quand il pleut sur une fenêtre, comme quand on pleure. C'était beau. Comme les vignes charentaises, comme Paris, comme toi. ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Arnacoeur, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Ma modestie exaspérante et insupportable

par Dante

Poursuivre la lecture du même auteur...

06/02/2015

© Les voyageurs

#ÉcritPersonnel

C'était aux alentours de quinze heures. Je m'en rappelle parce que je revenais d'une de ces nombreuses soirées mémorables auxquelles j'étais convi ...

02/02/2015

© Maigreur maladive

#ÉcritFictif

« - Chouette ! J’ai perdu 2 kilos, encore. J’espère que ça continuera, pour la semaine prochaine… » Pensée lors de la montée de la balan ...

16/02/2015

© Un monde photoshopé

#ÉcritFictif

« Bienvenue sur Terre. Ou du moins, ce qu'il en reste. Si vous souhaitez être accepté , merci de bien vouloir correspondre à des mesures de sécu ...