écrit le 22 janvier 2017 à 17h48 dans Journal intime

Tel un chien battu.

J’entends ses pas, dans la nuit glacé, Je couvre avec la couverture ma tête, Allongé dans la position du foetus, d’un enfant, Les pas se rappro ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Addam, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

06/07/2017

c'est la vie.

Cher journal, Que dire, beaucoup d’événements. Beaucoup de chagrin. Sinon, ma vue ne s’améliore pas, je vois toujours trouble, même avec m ...

30/12/2012

L'ombre d'ogme 2

Il n’y a pas de lumière sans ombre, Comme il n’y a pas d’ombre sans lumière, N’est ce pas là l’absurdité même, Que l’un puisse ne pas ...

01/10/2018

Sale Ambiance.

La nuit est encore là. Le sombre m’entoure. Comme je n’aime pas cela. Me retrouver seul face à mes doutes, mes craintes. J’ai trouvé ce qui ...